Le Parc des Beaumonts (93) : rapport ornithologique 2008
31 décembre 2008
version imprimable Enregistrer au format PDF n°13593

Encore une bonne année pour le parc – 124 espèces ont été identifiées, soit à ce jour le deuxième meilleur score observé durant une année (étant dépassé de justesse par les 125 en 2007). Comme l’année précédent, il y a eu une présence importante d’observateurs et le parc était visité presque tous les jours de l’année.

Contrairement à l’année précédente, 2008 a été pauvre en limicoles : deux espèces habituellement observées au parc n’ont pas été observées – le chevalier guignette et le chevalier cul-blanc.

Cependant l’année a été excellente pour les rapaces, sans doute grâce au plus grand nombre d’heures de ‘skywatching’ effectuées. Durant les périodes de printemps et d’automne, des nombres exceptionnels de buses variables, busards des roseaux, bondrées apivores et balbuzards pêcheurs ont survolé le site, ainsi que quelques espèces plus rares encore (voir annexe II).

Observateurs au Parc des Beaumonts en 2008 :

AB= Alain Bloquet, AD= Anne-Laure Dussuchal, AT= Alain Thellier, BF= Benoît Fontaine, BW= Bruno Walter, DT= David Thorns, JB= Julien Birard, FC= François Chiron, GL=Guilhem Lesaffre, JR=Jean-Noël Rieffel, LS= Laurent Spanneut, MZ= Maxime Zucca, PD= Pierre Delbove, PM= Philip Redman, PR= Pierre Rousset, SC= Stéphane Chambris, VB= Vincent van de Bor, XJ = Xavier Japiot.

Les symboles utilisés sont ceux employés par Pierre Rousset dans la liste des espèces :

C = captivité - issu de captivité ou d’élevage (individus échappés ou lâchés… lors des départs en vacances, notamment).

E = estivant - migrateur visible au printemps et en été, qu’il niche directement sur le site des Beaumonts (la majorité des cas) ou pas.

F = féral - ce terme désigne une espèce issue de captivité ou introduite, mais qui se reproduit en liberté et a formé une population capable de se maintenir sans nouvel apport artificiel. Il est ici utilisé dans un sens plus général. Il désigne une espèce « exotique » qui, parfois au moins, niche en liberté. Un individu donné peut donc provenir de captivité ou être né en liberté.

H = hivernant - migrateur visible en automne et en hiver.

M = migrateur - observé lors des migrations d’automne et de printemps ou bien lors de déplacements erratiques. Le nom des saisons prend ici un sens un peu différent de celui du langage courant. Suivant les espèces, la migration d’automne peut en effet commencer dès août (voire en juillet) et la migration de printemps (le retour des quartiers d’hiver) dès février

S = sédentaire - présent toute l’année (la population nicheuse locale pouvant être renouvelée ou augmentée de migrateurs et hivernants).


LISTE SYSTÉMATIQUE

Grand cormoran Phalacrocorax carbo M

Bien que cette espèce soit observée le 17 juin (1), le 30 août (10), le 31 août (1) et le 29 décembre (9), les survols lors des deux migrations ont été effectués principalement en mars et septembre.

Mars les 8 (72, vol N), 9 (92), 14 (12), 18 (70) [LS/PR]

Observé avec régularité pendant septembre avec un maximum de 169 le 22 septembre [DT]

Moins souvent observé en octobre et la première partie de novembre, mais il y a eu un passage important (259) le 30 octobre [DT]

Voir Annexe I

Héron cendré Ardea cinerea S M

Un seul oiseau a été observé régulièrement (presque tous les jours) durant l’année à la Mare Perchée. Il y a eu parfois des observations de plus d’un oiseau (par exemple : le 29 avril, le 6 mai, le 5 août, le 24 septembre).

Exceptionnellement un groupe de 9 oiseaux a été observé en vol le 30 août [LS]

LS a observé un juvénile, inconnu au site, pêchant à la Mare Perchée le 14 novembre

Cigogne blanche Ciconia ciconia M

Observée en survol migratoire à 3 reprises (1 au printemps, 2 en automne).

Avril le 3 (quatre, vol NO) [LS/PR] - septembre le 8 (un, vol S) [DT] - septembre le 14 (un groupe de quarante-cinq, vol S) [DT/PR]

Cigogne noire Ciconia nigra M

1 observation au printemps

avril le 24 (1 en survol, haut vers le nord-est) [DT]

Oie cendrée Anser anser M

Observée à 6 reprises

Mars le 13 (14 vol N) [PR] - octobre les 8 (12 vol SO) [DT/PR], 23 (9 vol S) [PR], 28 (24 vol OSO) [DT] - novembre le 13 (220 vol SO) [AB/DT] - décembre le 2 (nombre indéterminé en survol dans le brouillard) [LS/PR]

Bernache du Canada Branta canadensis F

Des survols 5 fois en automne

septembre les 11 (5) [LS/PR] , 27 (17) [DT] - octobre les 18 et 20 (5) , 26 (12) [tous DT]

Canard colvert Anas platyrhynchos S M

Un couple noté régulièrement à la Mare Perchée à la fin d’hiver et au printemps, du 8 février jusqu’au 22 mai. Nombre augmenté parfois (par exemple : 3 mâles, avril le 5) jusqu’au maximum de 8 observés le 8 mai. Irrégulier au parc et facilement dérangé par les chiens hors laisse.

Sarcelle d’hiver Anas crecca H

Un groupe de 8 en survol vers l’est, novembre le 23 [PR]

Balbuzard pêcheur Pandion haliaetus M

Comme beaucoup de rapaces qui suivent, une année exceptionnelle – observé à 6 reprises (1 au printemps, 5 en automne).

mars le 19 (1 au sud du parc volant dans l’axe de la vallée) [PR] - septembre les 6 (1 vol S) [LS/PR] , 9 (1 vol S) [DT/LS] , 11 (1 vol S) [DT/PR] , 14 (1 vol S) [DT/PR] - novembre le 2 (1 vol SO) [PR].

Milan royal Milvus milvus M

Observé en survol migratoire à 2 reprises en automne

Novembre les 2 (1 vol S) [DT/PR], 4 (1 vol S) [DT/LS].

Milan noir Milvus migrans M

Observé à 2 reprises au printemps

Mai les 3 (1 vol S) [PM/DT], 7 (1 en circulant bas au dessus de la Mare Perchée avant de partir vers l’est) [AB/DT]

Busard des roseaux Circus aeruginosus M

Observé 10 fois (3 au printemps et 7 en automne). Au moins 25 oiseaux sont concernés (voir Annexe II).

avril les 4 (1) , 12 (1) - mai le 19 (1).

septembre les 8 (2) , 9 (2) , 12 (5) , 13 (1) , 14 (5) , 15 (6) - octobre le 8 (1)

Il est intéressant de noter que les 5 oiseaux volant vers le sud le 14 septembre n’ont pas formé un groupe, mais ont été observés en file indienne [PR/LS].

Un des 6 oiseaux observés le lendemain a passé environ deux heures au-dessus du site, donnant l’impression de vouloir se poser au moins deux fois [AB/DT/PR].

Busard Saint-Martin Circus cyaneus M

Observé à 4 reprises en automne.

septembre le 18 (1 vol S) [PR/DT] - octobre le 28 (1 vol S) [PR/DT] - novembre les 4 (3 vol S) [LS/DT] , 22 (1 vol S) [PR].

2 oiseaux du 4 novembre ont été pris en photo [LS] et peuvent être consulté sur le site web : http://www.skutchia.com/apps/photos/

Busard cendré Circus pygargus M

Pas observé auparavant au parc, une femelle (non-adulte) a été observée le 22 septembre, tournant au dessus du parc avant de continuer vers le sud [DT].

2 grands rapaces non identifiés le 31 août [LS] et le 9 septembre [DT] pouvaient être C. pygargus.

Buse variable Buteo buteo M

Observé à 27 reprises :

5 au ‘printemps’ (entre le 4 avril et le 9 mai).

4 en ‘été’ (entre le 12 juillet et le 14 août).

18 en ‘automne’ (entre le 30 août et le 25 novembre).

avril les 4 (2) , 5 (1) , 24 (2) - mai les 8 (2) , 9 (1) - juillet les 12 (1) , 27 (1) - août les 11 (1) , 14 (1) , 30 (1) - septembre les 8 (2) , 16 (2) , 19 (2) , 24 (2) , 26 (3) , 27 (1) , 28 (3) - octobre les 4 (4) , 28 (1) , 30 (1) - novembre les 2 (1) , 3 (1) , 4 (3) , 7 (1) , 8 (1) , 11 (1) , 25 (1)

Voir Annexe II

Bondrée apivore Pernis apivorus M

Observée à 24 reprises, dont 4 au printemps (entre le 17 et le 25 mai) et 20 en automne (du 15 août au 25 septembre). Au moins 78 oiseaux sont concernés

mai les 17 (1) , 18 (2) , 22 (2) , 25 (8).

août les 15 (10) , 16 (4) , 17 (1) , 19 (1) , 21 (3) , 28 (2) , 30 (5) , 31 (2).

septembre les 1 (2) , 8 (2) , 9 (6) , 10 (3) , 11 (2) , 12 (1) , 13 (7) , 14 (9) , 15 (1) , 16 (2) , 21 (1) , 25 (1).

Voir Annexe II

[Grands rapaces non identifiés]

mars le 8 (1) - mai les 8 (3) , 30 (1) - juillet les 23 (4) , 29 (2) - septembre les 12 (2) , 18 (2) , 19 (1).

Voir Annexe II

Épervier d’Europe Accipiter nisus S M

Observé régulièrement (normalement 1-3 individus) durant toute l’année. Nidification sur place présumée pour la deuxième année consécutive – au moins 2 juvéniles observés et entendus pendant la deuxième moitié d’août (comme c’était le cas en 2007).

Faucon crécerelle Falco tinnunculus S M

Nichant aux alentours, 1-2 individus observés régulièrement (presque tous les jours) pendant toute l’année. Nombre augmenté à la fin d’été et en automne, probablement par les juvéniles et les oiseaux en passage migratoire (par exemple 3+, le 17 juin – 3, le 28 août – au moins 3 individus notés régulièrement durant septembre).

Le 11 septembre (un jour particulièrement chaud et humide), au moins 7 individus ont été observés, quasiment ensemble et donnant l’impression de consommer des insectes [PR/DT].

Faucon kobez Falco vespertinus M

1 observation au printemps.

1 mâle (probablement deuxième année) observé chassant au dessus du parc le 23 mai, passant environ 25 minutes sur le site avant de partir vers l’ouest [PR].

Un faucon non identifié, probablement F.vespertinus, a été observé en vol nord le 30 mai [PR/LS].

Un faucon non identifié, peut-être F.vespertinus a été observé en migration sud le 4 octobre [DT].

Vu les nombres exceptionnels présents en France durant le printemps 2008, il est plutôt surprenant que cette espèce n’ait été observée qu’une fois !

Faucon hobereau Falco subbuteo E M

1-2 individus notés assez fréquemment au printemps, été et automne.

Observé pour la première fois le 3 mai [PR] - dernière observation le 7 octobre [DT].

Ne nichant pas au parc, des individus vagabonds pouvaient être néanmoins observés assez fréquemment pendant l’été et automne, avec 1-2 oiseaux presque quotidiennement entre le 29 août et le 16 septembre. Pendant cette période, les oiseaux survolaient le parc afin de chasser les martinets locaux – un vrai spectacle !

Faucon pèlerin Falco peregrinus M

1 observation en automne.

1 adulte le 12 septembre [PR/LS].

Un des oiseaux phares de l’année, il a été observé se dirigeant vers le parc depuis le nord avant de tourner plusieurs fois et partir vers l’ouest.

Faucon émerillon Falco columbarius M

2 observations à la fin d’automne.

novembre les 11 (1 vol S) [DT] , 22 (1 autour du château d’eau) [PR].

Poule d’eau Gallinula chloropus S

Résidente – observée presque quotidiennement durant toute l’année.

Bien que 2 couples aient été présents dans le parc le 14 mai, seulement un couple a niché avec succès à la Mare Perchée, produisant 5 jeunes. Les poussins ont été observés pour la première fois début juin.

Grue cendrée Grus grus M

Observée à 2 reprises au printemps.

mars les 8 (21 vol NE) [PR/LS] , 9 (14) [PR/LS].

Les oiseaux du 8 mars ont survolé le parc en 2 groupes de 16 et 5, à 12h40 et 17h25 respectivement.

Pluvier doré Pluvialis apricaria M

Observé 4 fois, à la fin d’hiver et à la fin d’automne

février le 22 (35 vol S) [LS] - octobre le 23 (2 vol SO) [LS] - novembre les 8 (10 vol SO) [PR/DT] , 9 (16 vol S) [PR/DT].

Vanneau huppé Vanellus vanellus M

Observé en survol migratoire, en général vers le sud-ouest, à 6 reprises à la fin d’automne, avec un passage important le 2 novembre.

octobre le 30 (1) - novembre les 2 (466) , 3 (1) , 4 (159) , 11 (70) , 13 (2).

Barge à queue noire Limosa limosa M

1 observation au printemps.

22 en vol nord, le 29 février [LS].

Ces oiseaux volaient bas, par temps maussade en début de matinée.

Courlis cendré Numenius arquata M

1 observation à la fin d’automne.

150 en vol vers le sud dans un long groupe desserré à 14h30 le 22 novembre [PR].

Il s’agit d’un nombre exceptionnel pour l’Île-de-France.

Bécasse des bois Scolopax rusticola M

2 observations d’individus en vol.

avril le 19 (1) [DT] - décembre le 2 (1) [DT].

Bécassine des marais Gallinago gallinago M

1 observation en automne.

septembre le 28 (2 oiseaux – 1 au sol et un deuxième en vol vers le sud) [GL/JR].

Mouette rieuse Larus ridibundus M

Observée irrégulièrement en petite quantité durant toute l’année. En général entre 1-10 individus notés, soit des oiseaux seuls, soit en petits groupes. Rarement observé à la fin d’été (août et début septembre). Parfois les plus grands nombres notés (par exemple : juillet le 25 (20), septembre le 29 (23), octobre le 28 (22), novembre le 16 (22).

Exceptionnellement le 13 février, et encore à la fin d’automne et début d’hiver, des oiseaux solitaires (ou peut-être le même individu ?) ont été observés se posant dans le parc, sur la Mare Perchée ou sur la pelouse nord.

Goéland cendré Larus canus M

Survols. Observé à 3 reprises.

mars le 9 (1 vol N) - septembre le 29 (1 vol NE) - novembre le 1 (2 vol E).

Goéland argenté Larus argentatus M

Survols. Observé régulièrement en petite quantité (en général 1-2 oiseaux) toute l’année, avec des nombres plus importants notés durant les mois d’hiver (par exemple : 7 le 20 janvier [DT] – 7 le 23 février avec en plus 58 non identifiés [LS]).

Goéland leucophée Larus michaellis M

Comme l’espèce précédente, observé en petite quantité toute l’année. Des passages migratoires importants au début de l’été (par exemple : 108 le 28 juin).

janvier le 12 (1) [PR] - mars le 9 (1) [PR] - juin les 8 (1) , 11 (7 vol E) , 28 (108) [tous LS] - juillet les 1 (1) [PR] , 12 (2) [PR].

Goéland brun Larus fuscus M

Survols irréguliers. Des petits nombres observés toute l’année.

janvier le 26 (5) [DT] - février les 10 (2 N) [PR] , 23 (1) [LS] - avril le 13 (1) - juillet le 13 (1) [PR] - septembre le 15 (1) - décembre le 6 (7 SO) [LS/DT].

[Goéland indéterminé Larus sp.]

Avec les difficultés d’identification, bien des goélands observés au parc ne sont pas identifiés avec certitude. Des petits nombres (survols) sont observés toute l’année (moins durant la fin d’été). Parfois des nombres plus importants (par exemple : février les 17 (20) , 23 (58) [LS]).

Pigeon biset Columba livia S

Résident commun au parc - de quelques dizaines à une centaine d’individus généralement notés.

Pigeon colombin Columba oenas S

Observé pour la première fois le 17 février [LS]. Nichant aux alentours, un résident relativement commun, généralement noté en survol (un ou deux individus). Jusqu’à 4 individus notés parfois sur les toits des immeubles au nord-est (et en dehors) du parc.

Pigeon ramier Columba palumbus S M

Résident commun, nichant sur le site – observé tous les jours.

Des groupes importants se nourrissant dans le parc parfois notés (par exemple : 115 comptés sur la pelouse nord, tôt dans la matinée du 4 octobre, dont 55 juvéniles [PD]).

Des survols migratoires (sud) importants observés début novembre :

novembre le 2 (980 – dont 600 en survol durant une période de 40 minutes dans l’après-midi) [PR].

Novembre le 3 (2700 entre 08h30 et 10h30, incluant un groupe de 900) [PR/LS].

Novembre le 4 (1270 entre 08h00 et 14h30) [LS/DT].

Tourterelle turque Streptopelia decaocto S

Résident relativement commun. 1-2 oiseaux observés régulièrement en vol ou (rarement) posés dans les arbres à la Mare Perchée ou à la déchetterie.

Tourterelle des bois Streptopelia turtur M

Peu commune au parc en passage migratoire, observée à 7 reprises entre le 28 avril et le 8 septembre.

avril le 28 (1) [DT] - mai les 19 (2 vol S) [DT] , 25 (1) [LS] - août les 5 (1) [DT] , 14 (1) [PR] , 30 (1) [LS] - septembre le 8 (1) [DT].

Coucou gris Cuculus canorus M

1 pendant la soirée du 10 août [PR].

Chouette hulotte Strix aluco S

Malheureusement plus entendue comme dans les années précédentes. Observée à 2 reprises.

1 à 18h45 le 23 octobre, chassée par les pie bavardes lorsqu’elle volait au dessus de la Mare Perchée et la friche [PR].

1 dans le secteur boisé à l’est de la Butte pendant la matinée du 26 novembre [DT].

Hibou moyen-duc Asio otus M

Observé 2 fois.

1 observé et photographié se posant dans les arbres pendant la journée du 22 janvier [VB]. Une photo a été publiée ensuite dans le journal local, ‘Montreuil Dépêche’ (n° 466 / 13-19 février 2008).

1 le 15 mars, arrivant en vol du sud et apparemment se posant dans des conifères avant de partir vers l’ouest [PR/LS].

Hibou des marais Asio flammeus M

Observé 2 fois.

1 présent pendant la matinée du 19 avril [DT/PR].

1 volant vers le sud-est à 09h20 le 2 novembre [PR].

L’oiseau du 19 avril a été filmé – un morceau peut être consulté sur le site ( www.skutchia.com/videos.htm ).

Chouette effraie Tyto alba M

1 observée le 16 octobre [DT].

Rare au parc, celle-ci était un des oiseaux phares de l’année. L’oiseau a été découvert dans un petit arbre dans la friche, presque invisible derrière la végétation. Ainsi il a passé toute la journée. Il n’a pas été vu en vol lorsque la nuit a tombé et avait disparu le lendemain matin.

L’oiseau a été filmé – un morceau peut être consulté sur le site ( www.skutchia.com/videos.htm ).

Martinet noir Apus apus E M

Commun en été – observé tous les jours.

Observé pour la première fois le 22 avril [DT]. Dernière observation le 9 septembre [PR/LS/DT].

Environ 50 individus notés quotidiennement durant la fin avril et jusqu’à mi-juillet. Les nombres ont grossi considérablement pendant les troisième et quatrième semaines de juillet quand les populations locales ont augmenté, sans doute par les juvéniles (par exemple : 400+ le 23 juillet, 200+ le 26 juillet).

Les nombres étaient beaucoup plus bas durant la première partie d’août (environ 20-40 quotidiennement) et on suppose que beaucoup d’oiseaux locaux partent à cette période. À la troisième semaine d’août, les oiseaux ont donné l’impression d’être les migrateurs, et les populations locales ont été considérées avoir quitté les environs du parc.

Une légère augmentation (jusqu’à 30 oiseaux, on suppose des migrateurs) le 19 août a constitué la dernière journée de double chiffre – après cette date les nombres quotidiens ont baissé à environ 5-6 individus jusqu’à la fin du mois.

Aucun n’a été observé entre le 1 et le 8 septembre. La dernière observation était de 2 migrateurs distants, volant sud avec des hirondelles tôt dans la matinée du 9 septembre.

Perruche à collier Psittacula krameri F

Absente pendant la première partie de l’année. Observée pour la première fois le 28 août [DT].

Observée à 11 reprises (2 en août, 6 en octobre, 2 en novembre et 1 en décembre).

D’habitude les observations sont d’environ 5 individus, volant bruyamment au dessus du parc, souvent vers le nord-est. Le plus grand groupe (12 oiseaux) était observé le 17 octobre [DT].

Calopsitte élegante Nymphicus hollandicus C

Observée survolant le parc 2 fois (il s’agit probablement du même individu).

août le 18 (1) [DT] - octobre le 4 (1) [PD/DT].

[Oiseau de volière indéterminé] C

Un oiseau de volière non identifié a été entendu et brièvement observé dans le parc le 9 août [PR/DT].

Pic vert Picus viridis S

Au moins un couple nichant dans ou aux alentours du parc – observé ou entendu presque quotidiennement toute l’année. Au moins 1 juvénile noté régulièrement pendant l’automne. 3 oiseaux ensemble se nourrissant sur la pelouse nord le 29 octobre [PR].

Pic épeiche Dendrocopos major S

Au moins un couple résident et nichant au parc ou aux alentours – observé ou entendu presque quotidiennement pendant l’année.

Pic mar Dendrocopos medius H

1 le 29 octobre [PR].

Rare à Beaumonts. L’exceptionnelle (mais presque annuelle) donnée semble indiquer un individu vagabond, probablement du Bois de Vincennes où D.medius peut être trouvé assez facilement.

Pic épeichette Dendrocopos minor S

Résident, plutôt discret, nichant probablement. Peu observé au parc et rarement observé au printemps et en été (par exemple : entendu une seule fois (le 3 août) entre mars le 9 (tambourine depuis plusieurs jours) et septembre le 27 [DT]).

Torcol Jynx torquilla M

1 observation en automne.

septembre le 1 (1) [PR/LS/DT].

Alouette des champs Alauda arvensis M

Survols. Migrateur commun au printemps et en automne. Au printemps, première donnée (10 oiseaux) le 24 février [LS]. Observé pour la première fois en automne le 14 octobre et noté ensuite tous les jours pendant le mois, avec un maximum de 144 oiseaux le 26 octobre [PR/DT]. Baisse notable après le 4 novembre et la dernière observation de l’année était d’un seul oiseau le 16 novembre [DT].

Habituellement observé en vol, A.arvensis a été observé se posant au parc en deux occasions, une fois au printemps (le 15 mars [PR/LS]) et encore une fois en automne, le 18 octobre [AD/FC/DT/MZ].

Alouette lulu Lullula arborea M

Alors qu’il est beaucoup moins commun que l’espèce précédant, un migrateur régulier au printemps et en automne. Noté pour la première fois le 24 février (3 oiseaux) [LS]. Première donnée en automne le 4 octobre (6 oiseaux) [DT]. Un groupe de 10 oiseaux volant sud-ouest le 11 novembre a été la dernière observation de l’année [DT].

Comme l’espèce précédente, habituellement observé en vol. Il est donc intéressant de noter le comportement d’un individu le 23 octobre qui, ayant tourné autour de la Mare Perchée, s’est posé sur le terrain vague à côté, où il est resté, complètement immobile, durant quelques minutes.

Hirondelle de rivage Riparia riparia E M

Observée plus fréquemment que les années précédentes, sans doute grâce à l’augmentation des heures d’observation effectuées cette année.

Une seule donnée au printemps, le 3 mai [DT].

Il est intéressante de noter que R.riparia a été observée (normalement entre 1-4 oiseaux) durant l’été avec 4 données en juillet (les 24, 25, 27 et 30) et 5 données en août (les 16, 17, 18, 19 et 30). Les oiseaux ont donné l’impression d’être en vol ‘local’. Cependant, celles du 27 juillet ont été considérées en migration active.

Un individu a été observé le 10 septembre et un autre quelques jours plus tard, le 19 septembre, était la dernière donnée de l’année.

Hirondelle de cheminée Hirundo rustica E M

Migrateur commun au printemps et automne. Petits nombres observés fréquemment durant l’été (nichant aux alentours du parc).

Observée pour la première fois le 15 mars [PR/LS]. Il est intéressant que la deuxième observation était plus de 2 semaines plus tard, le 3 avril. Petits nombres notés au printemps, avec un maximum de 20 le 3 mai [DT].

Notée durant l’été (normalement moins de 5 oiseaux). Il semblait que les 6 oiseaux observés le 27 juillet étaient en migration active (comme c’était le cas de 2 hirondelles de rivage ce jour – voir ci-dessus). Nombres augmentés considérablement pendant les courtes périodes en automne (par exemple, 103 oiseaux le 30 août, et 345 le 10 septembre [DT]).

La dernière observation était de 2 oiseaux en migration sud le 5 octobre [DT].

Hirondelle rousseline Cecropis daurica M

Avril le 25 (1) [DT].

Constituant la première donnée pour l’Île-de-France, ceci était sans doute l’événement ornithologique de l’année. Malheureusement l’oiseau était en migration active et n’est pas resté assez longtemps pour les autres observateurs locaux qui auraient tant mérité de la voir. Un article sur l’observation est publié sur le site de l’ESSF (http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article10365)

Hirondelle de fenêtre Delichon urbicum E M

Migrateur relativement commun en printemps et automne. Présent sur le site en été, mais en petite quantité.

Observée pour la première fois (3 oiseaux) le 25 avril [DT] – un commencement plutôt tardif. Vue en petit nombre (normalement moins de 5 oiseaux) au printemps avec un maximum de 15 en migration nord-est le 21 mai [DT].

Pendant l’été (fin août – début août) notée plus fréquemment que H.rustica, bien qu’en petite quantité.

Observée en petites quantités durant la migration d’automne avec un maximum de 37 en vol sud le 10 septembre [DT]. À la fin d’automne D.urbicum était parfois curieusement absente – par exemple notée à seulement 3 reprises entre le 11 septembre et le 4 octobre.

La dernière observation était d’un oiseau seul le 4 octobre [DT].

Pipit rousseline Anthus campestris M

Les oiseaux ont été observés survolant le parc en migration active à 2 dates consécutives, tôt le matin, en automne.

septembre les 8 (2) [PR/LS/DT] , 9 (3) [PR/LS/DT].

Pipit farlouse Anthus pratensis M

Un migrateur relativement commun au printemps et, surtout, en automne.

Première observation le 8 mars [PR/LS]. Noté en petit nombre les jours suivants (souvent des oiseaux seuls) avec un maximum de 22 observé le 6 avril [LS]. Dernière donnée en printemps le 28 mai [DT].

Absent durant l’été – pas observé entre le 28 mai et le 13 septembre.

Première donnée en automne le 13 septembre [LS/DT]. Observé en petit nombre en automne avec un maximum de 29+ le 4 octobre. Vu pour la dernière fois le 16 novembre [DT].

Pipit des arbres Anthus trivialis M

Un migrateur relativement commun au printemps et en automne.

Observé pour la première fois au printemps le 12 avril [PR]. Ensuite 1-3 oiseaux observés à 10 reprises jusqu’à et incluant le 17 mai.

Absent en été – pas observé entre le 17 mai et le 30 août.

Première observation en automne le 30 août. Observé ensuite (1-6 oiseaux) sur la plupart des journées jusqu’au 4 octobre. Un migrateur très tardif a été observé sur place le 20 et le 22 octobre (peut-être le même individu ?) [DT].

Bergeronnette grise Motacilla alba M

Un migrateur relativement commun au printemps et, surtout, en automne.

Peu observée au printemps. Première donnée (3 oiseaux) le 24 février [LS] et ensuite en mars les 5 (2), 14 (2), 15 (9) [PR/LS].

Absente durant l’été alors qu’un seul oiseau a été observé le 27 juillet [DT].

La migration d’automne a commencé le 24 septembre (4 oiseaux) [DT] puis l’espèce a été observée en petites quantités à plusieurs reprises jusqu’à et incluant le 11 novembre, avec un maximum de 17 noté le 19 octobre [DT].

Bergeronnette printanière Motacilla flava M

Un migrateur notée au printemps et, surtout, en automne.

2 données au printemps : avril les 4 (1), 6 (1) [LS].

Petit créneau de passage en automne entre le 1er et le 15 septembre -des petits groupes en survol vers le sud pendant les matinées. Un ‘pic’ de passage entre le 8 et le 10 septembre les 8 (13), 9 (37) et 10 (9).

Bergeronnette des ruisseaux Motacilla cinerea M

Peu commune et observé irrégulièrement. Ne niche pas au parc.

L’espèce était observée le 30 janvier [PR]. À part cette donnée, apparemment absente du parc avant le 28 juillet. 1-3 oiseaux ont été notés ensuite jusqu’à et incluant le 29 novembre. Observée presque tous les jours entre le 8 septembre et le 26 octobre [DT].

Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes S

Résident commun – au moins 7 couples nicheurs estimés.

Accenteur mouchet Prunella modularis S M

Résident et commun – au moins 6 couples nicheurs estimés.

Discret à la fin de la saison de reproduction (entre le 14 juin et le 17 août environ) lorsque l’espèce est difficile à trouver. Les nombres ont été augmentés par des migrateurs durant les dernières 3 semaines de septembre (par exemple : 10+ le 12 septembre [DT]).

Rougegorge familier Erithacus rubecula S M

Résident commun – 1-4 oiseaux observés presque tous les jours. Au moins 6 couples nicheurs estimés.

Comme l’espèce précédent, les nombres ont augmenté en automne (entre le 15 septembre et le 23 octobre environ), probablement par l’arrivée de migrateurs (par exemple : 10 présent le 17 septembre et le 14 octobre [DT]).

Rossignol philomèle Luscinia megarhynchos M

Entendu à 2 dates consécutives au printemps, et une fois en automne.

1 chantant le 19 et 20 avril [PR/DT] - 1 (cris) le 13 septembre [LS/DT].

Rougequeue noir Phoenicurus ochruros M

Migrateur plutôt irrégulier et peu commun. Absent durant l’été, alors qu’il niche aux alentours.

Noté à 5 reprises au printemps. Plus souvent observé en automne (jusqu’à 5 oiseaux ensemble).

mars le 20 (2) [PR] - avril les 4 (1) [PR/LS] , 5 (1) [LS] , 26 (1) [DT] , mai le 3 (2) [DT].

Première donnée en automne le 13 septembre [PR/LS/DT]. Septembre le 29 (1) [DT] - octobre le 4 (1) [DT]. Noté presque tous les jours (1-5 oiseaux) entre le 14 octobre et le 4 novembre (la dernière observation de l’année).

Rougequeue à front blanc Phoenicurus phoenicurus M

Migrateur plutôt rare. Observé une fois en printemps et à plusieurs reprises en automne.

mai le 20 (1) [PR].

septembre le 4 (1) [LS]. Ensuite entre 1-3 oiseaux ont été observés tous les jours jusqu’à et incluant le 5 octobre [DT].

Traquet motteux Oenanthe oenanthe M

1 donnée en automne

septembre le 8 (1) [PR/LS/DT].

Tarier des prés Saxicola rubetra M

Migrateur peu commun. 8 données (1 au printemps et 7 en automne).

mai le 9 (1) [DT].

août le 30 (1) [DT] - septembre les 9 (3) [PR/DT] , 11 (1) [DT] , 19 (1) [DT] , 26-28 (1) [DT].

Traquet pâtre Saxicola torquata M

Une année inquiétante pour une espèce qui, jusqu’à récemment, a niché sur place. Seulement une donnée en automne.

octobre le 30 (1) [LS/DT].

Merle à plastron Turdus torquatus M

Observé 4 fois - 1 au printemps et 3 en automne.

avril le 25 (1) [DT].

octobre les 18 (1) [DT] , 24 (1) [PR] , 29 (1) [PR].

Merle noir Turdus merula S M

Résident commun au parc – 1-6 oiseaux observé tous les jours. Nidification sur place (au moins 7 couples estimés).

Migration active sud noté début novembre : novembre les 3 (5) [PR/LS] , 4 (13) [LS/DT].

Grive litorne Turdus pilaris H M

Peu commun. 2 données en janvier. Ensuite, pas d’observations avant la deuxième moitié d’octobre quand l’espèce était observée parfois en petites quantités. 2-4 oiseaux présents aux alentours de la friche entre le 17 novembre et le 5 décembre.

janvier les 1 (5) , 5 (7) - octobre les 18 (3+) , 19 (29) , 30 (8) , 31 (2) - novembre le 8 (1) - novembre le 17-decembre le 5 (2-4 sur place).

Grive musicienne Turdus philomelos S M

Résidente commun, bien que plutôt discrète, nichant au parc (au moins 3 couples estimés). En général 1-3 oiseaux observés chaque jour.

Nombres augmentés par les migrateurs à la fin d’automne (du 13 septembre – 4 novembre environ) avec au moins dix oiseaux notés sur plusieurs dates (maximum de 33 le 24 octobre [PR/DT]).

Grive mauvis Turdus iliacus H M

Migrateur relativement commun à la fin d’automne – peu commun sur place durant l’hiver.

2 données en janvier (le 5 (1) et le 20 (1)) et 2 en février (le 17 et le 22 [LS]).

6 (y compris 5 sur place) le 14 mars [LS].

Ensuite pas observée avant le 14 octobre lorsque des migrateurs ont commencé arriver sur le site. Observés en petite quantité presque tous les jours jusqu’à et incluant le 2 décembre. Passage au maximum pendant la dernière semaine d’octobre - par exemple : octobre les 23 (18) , 24 (23) , 28 (73) , 30 (103).

Grive draine Turdus viscivorus S M

Résidente, relativement commune. 1-3 oiseaux observés presque tous les jours au début de printemps, automne et en hiver. Nidification probable dans le parc ou aux alentours. Très peu observée à la fin de printemps et en été (seulement 8 fois entre le 21 avril – 1 septembre [DT]).

Nombres faiblement augmentés par les migrateurs à la fin d’automne (par exemple : 5 volant sud-ouest le 28 octobre [PR/DT]).

Fauvette des jardins Sylvia borin E M

Estivant nicheur, migrants. 3-4 couples nicheurs estimés.

Première donnée le 22 avril [DT]. Discrète et très peu observée durant l’été (entre le 15 juin et le 1er septembre environ). 1-2 oiseaux observés à plusieurs reprises début septembre. Dernière observation le 15 septembre [DT].

Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla H E M

Présence hivernale exceptionnelle - un mâle a été trouvé près de l’Entrée Jean Moulin le 1er janvier [DT]. Un deuxième male a été trouvé le 8 février [PR] et les deux oiseaux chantaient jusqu’au 16 février [PR/LS].

Commun au printemps et l’été - jusqu’à 6 oiseaux notés quotidiennement (alors que plus discrète et moins facile à trouver pendant les 3 premières semaines d’août).

Nombres augmentés par les migrateurs d’automne lorsque jusqu’à 30 oiseaux ont été notés régulièrement durant septembre. Les nombres ont baissé considérablement début octobre (jusqu’à 6 notés tous les jours). Dernière observation le 28 octobre [DT].

Fauvette babillarde Sylvia curruca E M

Estivant nicheur – peu commun au parc. Nidification sur place confirmée (un couple) pour la troisième année consécutive.

Observée pour la première fois le 21 avril [DT]. Relativement facile à observer fin avril et début mai mais très discrète et difficile à trouver après le 17 mai environ.

Un couple nourrissant un juvénile près de la Mare Perchée le 8 juin [LS].

1 a été observée le 19 août [DT] et une autre le 1er septembre était la dernière observation de l’année (alors qu’une fauvette Sylvia, mal observée dans la friche le 22 septembre était probablement de cette espèce [DT]).

Fauvette grisette Sylvia communis E

Estivant nicheur commun en été. Première donnée le 13 avril [LS]. Dernière donnée le 24 septembre [DT].

Jusqu’à 6 oiseaux observés quotidiennement durant le printemps et début d’automne (dernière semaine d’août et 2 premières semaines de septembre). Discrète et difficile à observer durant juillet et août. 5 couples nicheurs estimés.

Rousserolle effarvatte Acrocephalus scirpaceus E M

Estivant nicheur, vu ou entendu chaque jour à la fin du printemps et en été. Un couple nicheur à la Mare Perchée.

Première donnée le 15 mai [DT] (un individu chantant discrètement près de la Butte). Au moins 2 individus présent le 8 juin [LS]. 3 oiseaux chantant le 15 juin semblaient être 2 males et 1 femelle [DT]. Un adulte nourrissant 2 juvéniles le 14 juillet [LS].

1-4 oiseaux notés presque quotidiennement jusqu’au 24 septembre, normalement dans la roselière mais aussi en volant entre celle-ci et les fourrés dans la friche à côté.

Un individu avec un plumage aux tons chauds, probablement un migrateur, a été trouvé dans la Mare du milieu le 30 juillet [LS]. Ce qui était probablement le même individu était toujours présent au même endroit une semaine plus tard, le 05 août [DT].

En automne 1 individu est resté relativement tard à la Mare Perchée et y était capturé et bagué le 11 octobre [JB/BF/MZ]. L’oiseau est resté encore 3 jours et était observé pour la dernière fois le 14 octobre [DT].

Rousserolle verderolle Acrocephalus palustris E M

1-2 oiseaux vus et/ou entendus chantant entre le 20 mai – 15 juin. Pas observé avec certitude après cette date. Nidification pas confirmée.

Mai les 20 (1) [PR] , 25 (1) [LS] , 31 (2) [PR] - juin les 8 (1) [LS] , 14 (1) [DT] , 15 (2) [DT].

Un oiseau silencieux observé dans la friche le 24 juin semblait être A.palustris [DT].

Hypolaïs polyglotte Hippolais polyglotta E M

Relativement commun en été. 3 couples nicheurs estimés.

Première donnée le 1 mai [PR]. Le 25 juin un adulte a été observé portant la nourriture au nid près du Compost. Le même jour un juvénile (sans queue) était observé dans les hautes herbes de la friche.

Comme les années précédentes H.polyglotta semblait partir promptement après nidification – l’espèce n’a pas été observée en juillet ou août, et n’était pas trouvée en migration.

Pouillot fitis Phylloscopus trochilus E M

Habituellement assez commun en été et nichant sur place, 2008 était une année décevante. Nidification peu probable, rarement observé au printemps et en été. Plusieurs données en automne.

Entendu brièvement fin avril (les 28, 29 et 30) [DT]. 1 entendu le 6 mai [DT]. Vu pour la première fois le 15 mai – un oiseau qui s’est déplacé rapidement et silencieusement autour du Parc Mabille [DT].

Observé à 5 reprises en été, bien qu’après la saison de reproduction : juillet les 24 (1), 31 (2 juvéniles) - août les 5 (1), 6 (1), 8 (1) [DT].

En automne observé 7 fois (normalement des oiseaux seuls) entre les 8 et 27 septembre (la dernière observation de l’année).

Pouillot siffleur Phylloscopus sibilatrix M

Mai le 11 (1 chantant) [PR/DT].

Pouillot véloce Phylloscopus collybita E M

Estivant nicheur, commun au parc. Environ 7 couples nicheurs estimés.

Observé pour la première fois (chantant) le 8 mars [PR/LS]. En général jusqu’à 6 oiseaux observés chaque jour au printemps et en été. Les nombres sont augmentés pendant l’automne avec l’arrivée des migrateurs et un ‘pic’ est noté aux alentours de 23-24 septembre lorsqu’au moins 15 oiseaux étaient notés. Les nombres ont baissé considérablement après le 17 octobre. Après cette date 2-3 individus notés jusqu’à et incluant le 8 novembre quand la migration d’automne semblait arrêter.

Seulement 3 données ‘hiver’ : novembre les 17 (1) [DT], 27 (3) [LS] - décembre le 6 (1) [DT].

[‘Pouillot de Sibérie’ Phylloscopus collybita tristis M ]

février le 24 (1) [LS].

Sans doute le même individu que l’année dernière, dont l’identification est toujours ouverte au débat. Un article sur cette sous-espèce (avec des photographies de l’individu concerné) se trouve sur le site ‘ornithomedia’ (http://www.ornithomedia.com/pratique/identif/ident_art63_1.htm)

Des enregistrements (pris en 2007) de l’individu concerné se trouvent sur ce site : http://www.skutchia.com/pdb.htm

Roitelet huppé Regulus regulus S M

Présent en petits nombres durant toute l’année, mais principalement à la fin d’automne et en hiver. Au moins 1 couple nicheur confirmé.

1-2 oiseaux observés presque tous les jours en janvier. Noté occasionnellement entre février et mi-septembre. Petits nombres observés avec régularité de mi-septembre jusqu’à la fin de l’année, normalement 1-2 oiseaux mais parfois de plus grands nombres notés (par exemple : novembre le 6 (8) et décembre le 2 (7) [DT]).

Un adulte, probablement une femelle, a été observé nourrissant 4 jeunes le 15 juin [LS].

Roitelet triple-bandeau Regulus ignicapillus S M

Résident, peu commun au parc. Nidification possible mais pas confirmée.

Présence hivernale - 2 données en janvier et une donnée le 6 février. En mars un couple a été observé les 9, 15 et 16 [DT]. En printemps un mâle chantant a été observé à 3 reprises dans la région boisée entre la Butte et l’Avenue des Marronniers, (avril le 28, mai le 3 et juin le 20) [DT]. Pas observé en juillet ou août.

En automne 1-2 oiseaux notés régulièrement entre le 1 septembre et le 8 novembre (la dernière donnée de l’année). Des nombres plus élevés sont parfois notés pendant cette période (par exemple : septembre les 15 (3+), 16 (5+) [DT]).

Gobemouche gris Muscicapa striata M

Migrateur au printemps et, surtout, à l’automne. Des individus notés 2 fois au printemps. 1-4 oiseaux notés à 11 reprises entre le 29 août – 20 septembre.

avril le 30 (1) [DT] - mai le 19 (1) [DT].

août le 29 (1) - septembre les 1 & 2 (3) , 3 (4) , 4 (3) , 8 (2) , 9 (1) , 10 (2) , 12 (3) , 15 (1) , 20 (1).

Gobemouche noir Ficedula hypoleuca M

Migrateur noté une fois au printemps et à 20 reprises en automne entre le 14 août et le 28 octobre.

mai le 3 (1) [DT].

août le 14 (1) [PR/DT]. Après cette date 1-3 oiseaux notés à 15 reprises jusqu’à et incluant le 26 septembre lorsque le ‘passage d’automne’ semblait s’arrêter.

Un migrateur tardif était présent au parc à 4 dates consécutives près de la Mare du milieu, entre le 25 – 28 octobre [AB/PR/DT].

Ce dernier était photographié et apparaît sur le site : http://www.skutchia.com/apps/photos/album.jsp?albumID=2931743

Mésange charbonnière Parus major S M

Résidente commune – 1-6 oiseaux observés quotidiennement.

Mésange noire Periparus ater H M

Une espèce plutôt rare au parc. Un ‘invasion’ de P.ater dans le nord de la France à la fin d’automne a généré des données exceptionnelles.

Avril le 6 (1) [LS]. Pas observé ensuite avant le 25 septembre quand LS a trouvé 2 oiseaux se déplaçant vers le sud-ouest, apparemment en migration active. Des petites quantités ont été observées à 11 reprises jusqu’à et incluant le 13 novembre. Pendant cette période, de petits groupes agités se déplaçaient en général vers le sud-ouest, souvent se posant sur les arbres brièvement avant de continuer.

septembre le 25 (2) [LS] - octobre les 11 (1) [JB/BF/MZ] , 14 (15+ en 3 groupes) [DT] , 18 (18+) [AD/DT/FC/MZ] , 20 (10) [AD/DT/MZ] , 23 (3) [DT/LS/PR] , 24 (2) [DT/PR] , 27 (2) [DT] , 28 (6) [DT] - novembre les 4 (1 S) [DT/LS] , 12 (2) [LS] , 13 (2) [DT].

La dernière donnée était d’un oiseau seul observé sur la pelouse nord, le 27 décembre [PR].

Mésange bleue Cyanistes caeruleus S M

Résidente commune – normalement 1-6 oiseaux observés tous les jours. Des migrateurs aussi notés – plus de 10 ont été observés régulièrement entre mi-septembre et début novembre. Migration visible notée occasionnellement à la fin d’automne (par exemple : 4 en vol OSO le 4 octobre, 8 OSO le 23 octobre, 2 S les 3 & 4 novembre).

Mésange nonnette Poecile palustris S

Résidente peu commune au parc – nidification sur place peu probable. Trouvée plus fréquemment que lors des années précédents, d’une part grâce au plus grand suivi ornithologique du site mais aussi grâce à la présence d’individus bagués, relâchés par les ornithologues à la fin d’été dans le Parc des Guilands tout près. Un de ces oiseaux a formé un couple avec un oiseau local et les deux pouvaient être trouvés régulièrement à l’Avenue des Marronniers entre le 20 septembre et la fin de l’année.

Première donnée le 27 juillet [DT/BW]. Ensuite noté à 21 reprises jusqu’à la fin de l’année.

Sommaire des observations des oiseaux bagués (G=patte gauche/D=patte droit) :

OISEAU 1 = G 1 argente/ D 1 (rouge ? Pas bien observé)-1 observation, août le 5

OISEAU 2 = G 1 grande, rosé foncé /D 1 petite, argent - 1 observation, octobre le 18

OISEAU 3 = G 1 grande, blanche / D 2 marron-rouge (haut), argent (bas). Observé pour la première fois le 1 septembre et noté ensuite à 5 reprises avant la fin de l’année. Devenu résident et formé un couple avec un oiseau local (voir ci-dessus)

OISEAU 4 = G 1, rouge-marron, foncé / D 2 orange (haut), argent (bas) - 2 observations, septembre les 10 et 12.

Mésange à longue queue Aegithalos caudatus S

Résidente relativement commune – nidification probable soit dans le parc ou aux alentours à la rue des Quatre Ruelles.

Jusqu’à 5 oiseaux observés presque tous les jours en janvier jusqu’au 21 mai. Comme les années précédentes, A.caudatus semblait être largement absente à la fin de printemps et en été, les observations commencent encore début septembre (le 8) lorsque les plus grands nombres (jusqu’à 8) ont été observés. régulièrement jusqu’à la fin de l’année

Sittelle torchepot Sitta europaea S

Résidente plutôt rare au parc. L’espèce a décliné au fil des années.

1 individu observé à 2 reprises survolant la friche, le 13 avril [LS].

1-2 oiseaux observés aux alentours du Parc Mabille à 5 reprises en septembre (les 10, 12, 22, 26 et 29) et 3 fois en octobre (les 2,14 et 24).

Grimpereau des jardins Certhia brachydactyla S

Résident nicheur (au moins 2 couples estimés). Des oiseaux isolés observés régulièrement durant toute l’année.

Pie bavarde Pica pica S

Résident très (trop ?) commun – 15+ oiseaux observés tous les jours.

Geai des chênes Garrulus glandarius S M

Résident assez commun – nichant au parc. Normalement 1-3 oiseaux observés chaque jour.

Migration visible évidente en automne, surtout aux alentours du 13 septembre - des oiseaux seuls ou en petits groupes passant haut dans le ciel (par exemple : 16 OSO le 15 septembre et 6 SSE le 4 octobre).

Choucas des tours Corvus monedula M

Peu commun – observé à 9 reprises survolant le parc en petits groupes (jusqu’à 43 oiseaux dans un seul groupe) : 1 au printemps, 8 à la fin d’automne et une fois en hiver.

mars le 29 (1) [PR].

octobre les 18 (70 S) [DT] , 19 (12 SO) [DT] , 23 (8) [DT/PR] , 24 (3 N) [DT/PR] , 28 (25) [DT/PR] - novembre les 2 (11 S) [DT/PR] , 3 (8 S) [LS/PR] , 4 (3 SW) [DT/LS].

décembre le 26 (2 Ouest) [PR].

Corbeau freux Corvus frugilegus M

Comme l’espèce précédente, un corvidé plutôt rare au parc. Observé à 19 reprises : 2 fois au printemps, 1 fois en été et 16 fois en automne.

avril le 26 (2) [DT] - mai le 10 (2) [DT].

août le 1 (2 vol NO) [DT].

Bien qu’un oiseau seul a été observé le 9 septembre [DT], la migration d’automne a duré entre le 17 octobre et le 13 novembre. Durant cette période, observé en petites quantités, parfois en groupes desserrés et volant en général vers le sud-ouest. Un ‘pic’ des données à la fin d’octobre et début novembre, avec 16 oiseaux notés le 30 octobre, 18 le 2 novembre et 17 le 4 novembre [PR/LS/DT].

Corneille noire Corvus corone S

Résident commun, nicheur. En général entre 1-15 oiseaux notés tous les jours.

Étourneau sansonnet Sturnus vulgaris S M

Résident commun au parc – observé en petites quantités quotidiennement. Rarement observé en plein été (juillet et début août). Après cette période la présence de juvéniles et les migrateurs à la fin d’automne ont augmenté les nombres considérablement (par exemple : 180 le 29 août, 160 le 23 septembre, 160 le 1 octobre, 370 volant généralement vers le sud-ouest le 2 novembre [PR/DT], et 310 le 4 novembre [LS/DT]).

Loriot d’Europe Oriolus oriolus M

1 mâle en vol nord le 29 avril [DT].

Moineau domestique Passer domesticus S

Résident assez commun, nichant aux alentours. Normalement 1-4 oiseaux observés tous les jours.

Moineau friquet Passer montanus H

Résident peu commun – probablement nichant aux alentours près du cimetière où 1-3 oiseaux parfois notés.

Plusieurs données en hiver. Au début de l’année noté 3 fois : janvier les 1 (2) [DT], 19 (5) [DT], février le 16 (4) [PR]. Présent également à la fin de l’année avec 1-12 oiseaux notés à plusieurs reprises entre le 26 octobre et le 6 décembre [AB/PR/DT].

Au printemps, 2 oiseaux observés deux fois à l’intérieur du parc, le 13 et 15 mai [DT].

Pinson des arbres Fringilla coelebs S M

Relativement commun en hiver. Rarement observé en été (entre la fin d’avril et la deuxième semaine de septembre environ) avec des observations occasionnelles (par exemple 1 le 15 juin et 1 le 21 juillet).

Migrateur commun à la fin d’automne avec de grandes quantités volant, en général, vers le ouest–sud-ouest et sud-ouest. Ce qui constitue une migration visible spectaculaire entre le début octobre et début novembre (par exemple : octobre les 5 (500), 7 (427), 20 (150+), 23 (198), 24 (213), 30 (100) et novembre le 2 (171).

Pinson du nord Fringilla montifringilla M

Migrateur observé en passage au printemps et (surtout) en automne.

Observé à 3 reprises au printemps : 1 le 14 mars [LS] , 2 le 15 mars [LS] et 2 le 3 avril [PR].

Observé pour la première fois en automne le 4 octobre [PD]. Après cette date observé presque tous les jours en petits nombres jusqu’au 13 novembre, avec un ‘pic’ de 36 oiseaux le 26 octobre [DT].

Linotte mélodieuse Carduelis cannabina M

Migrateur noté en passage au printemps et (surtout) en automne.

5 données au printemps : 1 le 24 février [LS], 1 le 15 mars [PR/LS], 11 le 6 avril [PR/LS], 1 le 10 avril, 1 le 2 mai [DT].

Des individus notés à 4 reprises en septembre. Observée plus fréquemment à la fin d’automne - 8 fois entre le 17 octobre et le 4 novembre avec un ‘pic’ de 48 oiseaux le 23 octobre [PR/LS].

Sizerin flammé Carduelis flammea H M

Migrateur peu commun - faible présence hivernale. Normalement observé en survol

1 le 27 janvier [DT].

Observé deux fois au printemps : avril les 21 (2), 25 (1) [DT].

Observé à 13 reprises entre le 14 octobre et le 26 novembre, avec un maximum de 15 oiseaux notés (y compris un groupe de 13) le 17 octobre [DT].

Les oiseaux observés en novembre ont été considérés ‘locaux’ (et non les oiseaux en migration active). 2 oiseaux se sont posés à 2 reprises à l’intérieur du parc durant cette période (2 observés et filmés le 14 novembre [DT]).

Chardonneret élégant Carduelis carduelis S M

Résident relativement commun, nichant probablement au parc ou aux alentours. Normalement 1-3 oiseaux observé presque quotidiennement.

Migration active notée à la fin d’automne, bien qu’en petits nombres (normalement moins de 8 oiseaux). Un ‘pic’ durant la troisième semaine d’octobre, par exemple : octobre les 17 (22), 18 (10+), 19 (19).

Verdier d’Europe Carduelis chloris S M

Résident commun, nichant au parc ou aux alentours. Normalement 1-4 oiseaux notés tous les jours.

De plus grands nombres notés régulièrement en fin d’automne avec en général moins de 10 oiseaux (maximum de 12 le 23 octobre [DT]).

Tarin des aulnes Carduelis spinus H M

Peu commun – faible présence hivernale (janvier/février). Observé souvent en passage à la fin d’automne.

Jusqu’à 7 oiseaux présent dans les environs du collège Jean Moulin entre le 26 janvier et le 10 février [PR/DT].

Noté en petites quantités régulièrement pendant l’automne, entre le 27 septembre et le 4 novembre - un ‘pic’ pendant la deuxième partie d’octobre (maximum de 66 oiseaux le 20 octobre [AD/DT/MZ]).

Serin cini Serinus serinus S M

Résident relativement commun, nichant au parc ou aux alentours – observé en petits nombres (1-4 oiseaux) régulièrement durant toute l’année.

Des nombres augmentés à la fin d’automne, par exemple : octobre les 24 (13), 27 (15+).

Un petit groupe d’environ 12 oiseaux présent dans la friche à la fin novembre et début décembre, avec un ‘pic’ de 30 oiseaux le 5 décembre [DT].

Serin des Canaries Serinus canaria C

1 le 15 septembre [DT].

Bouvreuil pivoine Pyrrhula pyrrhula S

Résident discret mais relativement commun, observé en petites quantités régulièrement durant toute l’année (1-4 oiseaux). Un couple a niché avec succès en produisant au moins 2 jeunes.

Contrairement aux années précédents, apparemment absent au début de l’année – pas observé avant le 22 avril [DT].

2 juvéniles observés en compagnie d’un mâle, le 27 juillet [DT].

Gros-bec casse-noyaux Coccothraustes coccothraustes H M

Une bonne année pour cette espèce. Plusieurs données au début du printemps (mars et avril) et aussi en septembre. Présent sur le site en petites quantités entre mi-octobre et la fin de l’année.

Observé pour la première fois le 20 mars [PR]. Avril les 6 (2), 11 (2), 12 (3), 28 (2), 29 (2).

1 donnée en été – un individu volant sud-ouest le 31 juillet [DT].

Observé à 4 reprises en septembre : les 10 (1), 17 (1), 27 (1), 30 (2).

Présent sur site plus tard en automne – 1-4 oiseaux notés presque tous les jours entre 14 octobre et 31 décembre, souvent observé se posant dans les arbres ou, plus rarement, par terre.

Bec-croisé des sapins Loxia curvirostra E M

Observé en petites quantités en vol vers le sud en été et automne.

juillet les 27 (4) [PR/LS] , 28 (3) [DT] – août le 31 (21 [LS] et 1 [DT]) – septembre les 14 (2) [DT] , 16 (1) [DT], 25 (2) [DT].

Normalement observé en survol, il est intéressant de noter qu’un des deux oiseaux du 25 septembre s’est posé brièvement sur un conifère de la pelouse nord.

Bruant des roseaux Emberiza schoeniclus H M

Peu commun et irrégulier en hiver. Noté plutôt fréquemment au printemps et automne

janvier le 6 (1) [DT] - février le 24 (1) [LS] – mars les 5 (1) [LS] , 6 (1) [PR].

Un petit groupe de 5-9 oiseaux a été observé quotidiennement à la Mare Perchée entre le 15 – 24 mars [PR/LS].

Un mâle chantait à la Mare Perchée entre le 5-20 avril.

Des migrateurs en passage notés souvent en automne - de petits nombres à 17 reprises entre le 14 octobre et le 2 décembre, avec un ‘pic’ de 13 oiseaux le 23 octobre [PR/LS/DT].

Bruant jaune Emberiza citrinella M

Peu commun au parc. Notés à 3 reprises (1 au printemps et 2 en automne).

1 le 3 avril [PR]

2 le 11 octobre [JB/BF/MZ] – 1 le 13 novembre [LS].

L’oiseau du 13 novembre s’est posé au parc, se nourrissant pendant quelques minutes dans la friche avant de décoller vers le sud.

Bruant zizi Emberiza cirlus H

Malheureusement actuellement peu commun, ne nichant plus au parc.

Faible présence hivernale – 3 oiseaux (2 mâles et 1 femelle) présent entre le 1 janvier et le 8 février [PR/LS/DT].


Annexe I - Grand cormoran : passage en 2008 vue des Beaumonts


Annexe II - Grands rapaces : passage en 2008 vue des Beaumonts

Ces graphiques ont été initialement fait en anglais.

Explication de la légende pour les rapaces :

Common Buzzard (colonnes blanches) = Buse variable

Honey Buzzard (colonnes noires) = Bondrée apivore

Marsh Harrier (colonnes jaunes) : Busard des roseaux

Unidentified larger raptors (colonnes vertes) : rapaces de grande taille non identifiés

Mis en ligne le 8 mai 2009
   Cliquer sur la flèche pour remonter en haut de la page