La Charte de Solidarité avec les Travailleurs en Iran (STI)

Solidarité avec les Travailleurs en Iran (STI) publie le bulletin Echo d’Iran que nous sommes en train de mettre en ligne sur ESSF dans la rubrique suivante : Echo d’Iran


1- La plupart des différents courants d’opposition à la république islamique d’Iran, qui expriment leurs oppositions sous différentes angles, mettent l’accent sur son caractère dictatorial sans se pencher suffisamment sur sa nature capitaliste, tandis que ces deux caractères sont indissociables.

2- Le régime capitaliste de la république islamique, qui exécute les programmes du néo libéralisme internationale, a entamé une attaque tout azimuts contre les travailleurs iraniens sous des prétextes tels que « la réorganisation de l’économie », ou « l’augmentation du rendement du travail », etc. Intensification de l’exploitation de la force du travail, diminution du salaire, fermeture de pans entiers des unités de production sont les conséquences directes de ces politiques. Cette politique a provoquée les protestations des ouvriers, des infirmières, des employés, des enseignants, etc. Depuis plusieurs années, ces protestations et luttes pour la défense de leurs salaires et leur niveau de vie se développent sans arrêts. Au cours de ces protestations, les ouvriers et des travailleurs d’autres couches laborieuses expriment de plus en plus clairement leurs revendications économiques et leurs droits à créer des organisations autonomes.

3- Malgré ces vérités, les problèmes des travailleurs en Iran ne trouvent pas suffisamment d’écho en dehors de l’Iran. Exprimer leurs problématiques ; soutenir leurs luttes ; surtout sensibiliser l’opinion publique, les organisations et syndicats des travailleurs et les institutions internationales des travailleurs sur ces luttes ; et chercher des soutiens pour leurs luttes, tels est le devoir incontournable de tous les socialistes et les militants des causes ouvrières.

4- Afin de bien accomplir ces tâches, Nous devons rassembler tous les défenseurs du mouvement ouvrier et les socialistes de toute tendance qui ne distinguent pas les combats pour la démocratie de ceux du socialisme. Lutter pour la liberté d’expression sans limite, pour la liberté de l’opinion, pour la liberté de l’association, pour l’abolition de tous sortes de discriminations envers les femmes, pour la défense de droit des peuples d’Iran à l’auto détermination etc.… sont parmi nos devoirs.

5- Nous, qui faisons partie du mouvement anti-capitaliste mondial, avons la ferme conviction que le dialogue et collaboration active peuvent et doivent se développer dans le cadre de ce vaste rassemblement qui comprend toutes les tendances socialistes existantes en prenant compte les formes actuelles des luttes anti-capitalistes. C’est ainsi que a travers de monde on peut rassembler les plus large éventail des défenseurs de mouvement ouvrier d’Iran et de fonder un véritable élan de soutien pour la lutte et les protestations des ouvriers et des autres couches laborieuses d’Iran.

P.-S.

* Paru dans Echo d’Iran n° 1, septembre 2006.

* Solidarité avec les Travailleurs en Iran
266, Ave Daumesnil, 75012 Paris
E-mail : sstiran yahoo.fr

Pas de licence spécifique (droits par défaut)