Courrier international des mouvements sociaux : n° 0, novembre 2009

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

, par Réseau des mouvements sociaux

Une rencontre des mouvements sociaux s’est
tenu au Mexique au mois d’août dernier pour
débattre et pour élaborer des propositions
communes face à l’avenir. Cette rencontre
se situe dans les suites du premier Forum
Social Mondial de 2001, et sur proposition
de la CUT et du MST du Brésil, d’ATTAC France
et de Focus on The Global South de Thaïlande.

Le FSM 2002, qui était le premier événement
international de taille (50.000 participants),
s’opposant à la mondialisation néolibérale
après les attentats du 11 novembre, a mis en
évidence l’engagement dans la construction
de la résistance internationale et la solidarité
– engagement qui s’est exprimé surtout à
partir de l’appel des mouvements sociaux.

C’est alors qu’on a proposé au MST et à la
CUT d’établir un petit secrétariat afin de
faciliter la coordination des initiatives des
mouvements sociaux pendant la période à
venir, et en vue du FSM 2003. Ceci marque
le début des discussions sur la manière que
nous, les mouvements sociaux, pouvons travailler
pour consolider une coordination plus
permanente.

De là est né l’idée d’avancer dans la construction
d’un Réseau mondial des Mouvements
sociaux, sur la base d’une proposition de la
CUT et du MST du Brésil, la Marche mondiale
des Femmes, ATTAC-France et Focus
on the Global South-Thaïlande. Les objectifs
du réseau étaient ceux de permettre aux
mouvements sociaux du monde d’échanger
des analyses, des opinions et des renseignements
en ce qui concerne la conjoncture, et
aussi de permettre le partage du travail et
des priorités des mouvements, avant et après
les Forums.

Bien que le projet soit ambitieux (dépasser
les rencontres occasionnelles entre mouvements
de pays différents, avancer vers de
nouvelles structures horizontales pour faciliter
les échanges et l’encouragement vers
des actions communes, et élargir l’audience
des mouvements sociaux de tous les continents),
le réseau a eu du mal à faire facilement
ce travail.

Cependant, la crise du capitalisme, ses effets
sociaux, économiques et environnementaux
et les politiques patronales et gouvernementales,
ainsi que les mobilisations des travailleurs
et des travailleuses et des secteurs
populaires, rendent nécessaire de se doter
d’un instrument utile pour partager des renseignements,
coordonner des initiatives et
pour réfléchir sur les alternatives à la crise
et sur les stratégies de lutte.

Comme un premier pas sur ce chemin, nous
mettons sur pied ce Courrier des Mouvements
sociaux
. Nous espérons compter sur
votre collaboration [1].

Au travail !

[1] Pour envoyer tout matériel d’intérêt pour cette revue
électronique : nazioartea esk-sindikatua.org

Sommaire :

[Pour accéder aux articles mis en ligne sur ESSF dans leurs rubriques thématiques, cliquez sur le titre]

Climat : De Bangkok à Copenhague (Christophe Aguiton, Attac France)

Depuis nos villages vers New Delhi et Genève : les paysans indiens manifestent contre l’OMC (Ashlesha Khadse, Via Campesina Asie du Sud)

OMC : Après Delhi

France / Continental : « ça aura insufflé quelque part l’idée de se battre et de combattre » (Didier Bernard, CGT)

Face à la crise, que fait le mouvement syndical ? (Sophie Béroud, Karel Yon)

Arrêtons la crise, changeons le système alimentaire ! – Forum parallèle au sommet de la FAO

Crises mondiales et Union européenne : Des solutions soutenables Nous attendons des actions pas des beaux mots ! (Mouvements européens)


Forum social mondial

Des événements qui marquent l’année 2010
en vue du FSM 2011 au Sénégal

La réunion du Conseil International
du Forum Social Mondial
(CI-FSM), qui s’est tenu du 6 au
8 octobre dernier, a réaffirmé
l’idée que 2010 sera une année de plusieurs événements
du forum social mondial mobilisant et aidant
à la construction du Forum Social Mondial 2011 au
Sénégal. On y a fait l’effort de raccorder les multiples
événements de manière à exprimer leur continuité
dans le processus FSM au cours de 2010. L’on
est en train de préparer 25 événements environ, qui
vont démarrer en janvier 2010 avec un séminaire
d’évaluation sur le processus FSM. Vous trouverez la
liste complète des événements mise à jour dans le
site du FSM : www.forumsocialmundial.org.br (dans la
section Agenda > Calendrier de mobilisation).

Face à la lecture de la conjoncture et la mise à jour
de l’endroit que les mouvements occupent après
une année de crise généralisée du système, d’un
côté, et l’affirmation du marché disant que la crise a
déjà terminé, d’un autre côté, on a l’idée d’accumuler
des débats sur « nos réponses face à la crise » dans
tout événement qu’ait lieu au cours de 2010. Le
résultat accumulé serait présenté au FSM au Sénégal,
en janvier 2011. La Commission de Méthodologie
du CI-FSM doit encore travailler sur la manière
la plus convenable de rendre visibles ces alternatives
à la crise. Pour participer à ce débat, vous pouvez
contacter le bureau du FSM et solliciter d’intégrer
ladite commission : fsmci forumsocialmundial.org.br

La préparation du FSM 2011 est un autre sujet
débattu en plénière et dans les commissions. Un
premier séminaire d’organisation aura lieu à Dakar,
Sénégal, du 16 au 18 novembre. En plus de partager
les enseignements des forums passés, les participants
au séminaire vont débattre sur la mobilisation africaine
et internationale et les mécanismes décentralisés
de préparation de l’événement. Les défis, les visions
et les stratégies des mouvements sociaux africains
sont un point de débat au séminaire de Dakar et à
partir desquels on va construire le FSM 2011.

Le rapport complet de la réunion du CI - FSM sera
disponible sur le site web du FSM, dans les liens
ci-dessous

http://www.forumsocialmundial.org.br/main.php?id_menu=3_2_2&cd_language=3

Assemblée des Mouv. Sociaux

Agenda de lutte et de réflexion sur le
fonctionnement

Beaucoup des mouvements qui ont été présents
dans le CI ont participé aussi à la réunion
de l’Assemblée des Mouvements Sociaux
(AMS), le soir du 6 octobre. Dans cette réunion
ont a remarqué les événements qui
manquaient encore par rapport au calendrier
2009 : les mobilisations face à la réunion de
l’OMC à Genève, Suisse (fins novembre) et le
Klimaforum à Copenhague, Danemark (du 6
au 18 décembre).

Au cours de la réunion ont a mis l’accent sur
l’importance de rapprocher les thèmes sociaux
et environnementaux et leur raccord avec le
modèle de développement. Dans ce sens on
a efforcé pour relier ce que l’on négocie à la
OMC, où l’on va débattre des thèmes tels que
la libéralisation des biens et des services et
l’agenda de la réunion de la ONU sur le changement
climatique à Copenhague. Genève
jalonnera aussi les 10 années de manifestations
réalisées contre la OMC en Seattle.

D’autres sujets considérés à la réunion sont
le soutien à la résistance du peuple hondurien
contre le coup d’État ainsi que le fonctionnement
de l’Assemblée des Mouvements
Sociaux ; avec la suggestion d’effectuer un
séminaire pour considérer ce sujet. On a proposé
en plus, de commencer des maintenant
à construire l’agenda de mobilisations pour
2010.

La prochaine rencontre de la AMS sera à
Copenhague, Danemark, en occasion du Klimaforum.

On mettra d’autres renseignements
sur la liste des mouvements sociaux.


Pas de licence spécifique (droits par défaut)