Information sur le séminaire de l’Assemblée des Mouvements Sociaux (São Paulo, Brésil, 21 au 23 janvier 2010)

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Sommaire

1. Introduction
2. Synthèse de la discussion sur la conjoncture et les plateformes de lutte communes
3. Synthèse des autres accords
4. Annexes

1. Introduction

Le séminaire des mouvements sociaux a été organisé à l’initiative du CADTM, de la Marche Mondiale des
Femmes et de Via Campesina, plus un ensemble de mouvements sociaux et d’organisations brésiliens qui
participent à l’Assemblée des mouvements sociaux (AMS) et qui, depuis le FSM de 2009 à Belém, se
rencontrent pour donner suite au Brésil au processus FSM et à l’ensemble des actions définies à l’Assemblée
de Belém. En Amérique latine, cet espace compte aussi la présence, comme observateur, du Forum de Sao
Paulo, qui articule des partis polítiques de gauche dans la région.

Lors de rencontres successive de délégués des mouvements simultanées aux réunions du Conseil
International à Rabat (Maroc) et à Montréal (Québec), il a été décidé d’impulser l’organisation d’un
séminaire pour faire le bilan sur le fonctionnement de l’assemblée jusqu’à ce jour et d’avancer dans la
formation d’une plataforme commune de luttes et d’alternatives. Un séminaire de caractère similaire a déjà
été organisé en 2006, à Bruxelles, Belgique, mais depuis lors, il n’y a pas eu de nouveau bilan de son
fonctionnement.

En raison du caractère de séminaire de travail, de réflexion et d’élaboration des propositions, et en raison de
la faiblesse des ressources pour l’organiser, on n’a pas lancé une invitation large sur la liste des mouvements
sociaux : la participation a été adressée fondamentalement aux mouvements qui faisaient partie du groupe de
facilitation de la AMS (formé à la réunion de Rostock). D’autres mouvements ont été invités avec lesqueles
les organisations brésiliennes ont une relation politique dans les pays/régions où des processus régionaux de
forums ont lieu en 2010, spécialement le Forum Social des Amériques (qui se réalise en août 2010, à
Asunción, au Paraguay). La date a été choisie en tenant compte que beaucoup de ces mouvements seraient
au Brésil pour les événements de la célébration des 10 ans du FSM.

A l’agenda du séminaire, les points suivants :

- Introduction sur l’AMS y le séminaire : récupérer l’historique, les perspectives, les défis

- Débat sur la conjoncture économique, sociale et politique : conjoncture au niveau des continents et
conjoncture internationale

- Evaluation de l’AMS (y compris la relation avec le processus FSM)

- Discussion sur l’élaboration d’une plataforme commune de luttes et d’alternatives

- Discussion sur le fonctionnement de l’AMS

2. Synthèse de la discussion sur la conjoncture et des plateformes de lutte communes

Des discussions en plénière et en groupes de travail, on a identifié des éléments communs de lecture sur la
conjoncture et quelques plateformes communes possibles de luttes et de propositions alternatives. Ces
mêmes éléments permettent de construire un travail commun, mais sont encore insuffisants étant donné qu’il
est fondamental de réaliser un processus de réflexion similaire avec les mouvements dans d’autres régions (Afrique et Asie surtout mais aussi en Europe), et en reconnaissant qu’il y a encore des modes de
compréhension et d’organisation différents dans ces continents qu’il faut incorporer.

La synthèse de cette discussion sur la conjoncture doit se poursuivre et définit, entre autres points, un
calendrier d’événements FSM et l’agenda de mobilisation général que sont les moments de nos rencontres
qui permettent d’approfondir les discussions su séminaire.


Information du Séminaire de l’Assemblée mondiale des mouvements sociaux (sur la conjoncture)

Réunis en séminaire de l’Assemblée des mouvements sociaux à Sao Paulo, du 21 au 23 janvier 2010, les
mouvements sociaux présents ont largement débattu de la conjoncture afin d’apporter une contribution
supplémentaire au débat sur l’élaboration d’une plate-forme de lutte unitaire a être profundisé dans le
prochain période.

Le débat a mis en exergue la gravité de la crise systémique qui produit des impacts sociaux indiscutables
spécialement parmi les plus pauvres du monde. Le caractère multidimensionnel de la crise s’impose en ce
moment principalement par la militarisation, par la criminalisation des mouvements sociaux, par les impacts
sur l’environnement / climat et sur la souveraineté alimentaire. Cette situation se durcit encore davantage du
fait que le gouvernement de Barack Obama a poursuivi et, dans certains cas, approfondi les politiques
impérialistes de Bush par exemple lors de l’accord pour l’installation de nouvelles bases militaires en
Colombie et au Panama ou lors de la récente intervention en Haïti.

Lors du séminaire de l’Assemblée des mouvements sociaux, le débat s’est centré sur la conjoncture politique
en Amérique latine et dans la Caraïbe. Suive ci-dessus un tentatif de systématizer ce débat.

En Amérique latine, dans les quinze dernières années, grâce à l’accumulation des luttes sociales contre le
néo-libéralisme, des gouvernements ont été élus dans plusieurs pays, qui, avec des caractéristiques et une
profondeur différentes, ont assumé la critique du modèle néo-libéral et ont lancé le débat tant sur la
construction d’alternatives nationales que sur la recherche de mécanismes d’intégration régionale. D’autre
part, d’autres pays, spécialement ceux qui ont signé des Traités de libre commerce avec les Etats-Unis et
l’Union européenne, ont approfondi les politiques néo-libérales et ont défendu les privatisations, la
libéralisation commerciale, les plans militaires états-uniens et ont réagi aux protestations des mouvements
sociaux par la criminalisation de cette protestation et par la répression.

Malgré cette division du continent, la lutte sociale a permis, dans une partie importante de la région, de
démontrer que la critique du néo-libéralisme est légitimée aux yeux d’importants secteurs sociaux. Cela place
le mouvement social continental devant le défi d’approfondir les changements, de contenir l’action de la
droite, de réussir des changements dans les pays où ils ne se sont pas encore produits et d’approfondir et
rendre irréversibles les conquêtes réalisées dans de nombreux pays.

Nous soulignons que nous devons nous préparer à répondre à l’offensive contre les avancées démocratiques
latino-américaines comme c’est le cas avec le putsch au Honduras et face à la possibilité d’un coup d’Etat au
Paraguay.

Nous, les mouvements sociaux réunis lors de ce séminaire, nous affirmons l’importance de promouvoir un
agenda politique commun et une plate-forme de lutte continentale latino-américaine, articulée avec les
mouvements sociaux des autres continents qui nous permettent d’affronter internationalement à la fois le
capitalisme et la politique néo-libérale actuelle. Il s’agit aussi de renforcer l’autonomie des mouvements, de
dialoguer avec les processus progressistes, de construire des espaces unitaires où les différents acteurs du
camp populaire se retrouvent dans la concrétisation des changements qui sont aujourd’hui plus nécessaires
que jamais. De plus, il faut construire des moyens de communication alternatifs et aux côtés des
mobilisations, dénoncer le rôle des nombreux moyens de communication gérés par la droite. Nous
renforcerons les mécanismes de coordination et d’échange des expériences entre les mouvements.

Notre agenda jusque Dakar 2011

- Réunion du Conseil hémisphérique (25-27 février)

- Forum Social Mexicain, 2-4 mai (avec réunion du Conseil International), début mai

- Forum Social des États-Unies (22-26 juin)

- Forum Social Européen (1-4 juillet, Istanbul, Turquie)

- Forum Social Amériques (11-15 août, Asuncion, Paraguai)

Et aussi :

- 21 mars (à confirmer) : date internationale de mobilisation en soutien de l’Haiti

- 17 avril : journée internationale de lutte paysanne

- Sommet mondial des peuples sur les changements climatiques et les droits de la Mère-Terre (Cochabamba,
Bolivie, 19 à 22 avril 2010)

- Enlazando Alternativas, Madrid, 14-18 mai (parallèle au Sommet de l’Union européenne en Amérique
latine)

- 14-17 octobre : Troisième Action Internationale de la MMF dans la République Démocratique du Congo,
accent sur la démilitarisation

- Cop-16, Méxique (29 novembre-10 décembre)

- Sommet du G20, 11-13 novembre (Seul, Corée du Sud)

Un des principaux défis est de renforcer notre plate-forme de luttes et d’alternatives communes dans un
processus qui commence maintenant, passe par les régions et culmine dans l’organisation d’une grande
Assemblée des Mouvements Sociaux dans le cadre du prochain Forum Social Mondial à Dakar, au Sénégal
en 2011.

Le moment présent se caractérise d’une part par la toute-puissance des Etats-Unis et des transnationales ; il
s’est exprimé à Copenhague quand un petit nombre de pays a empêché de prendre des décisions nécessaires
pour limiter les dommages climatiques. L’augmentation de la présence militaire et des bases militaires dans
différentes parties du monde, les invasions et les occupations “humanitaires” indiquent que la guerre,
l’occupation de marchés et de territoires, la présence militaire pour le contrôle des ressources énergétiques,
de l’eau et de la biodiversité, font partie des stratégies de sortie de crise de civilisation du capitalisme et de sa
logique sacrificielle, prédatrice, raciste et patriarcale. Nous, les mouvements sociaux, devons donner une
réponse énergique à ces défis et, en même temps, continuer à renforcer nos luttes de résistance dans chaque
secteur, sur chaque front et chaque espace. En mettant en avant nos alternatives, nous concentrons nos efforts
pour affronter les fausses solutions à la crise et la militarisation censée répondre à celle-ci. Nous dénonçons
et luttons contre les impacts dévastateurs que le capitalisme a causé à la terre mère en provoquant un
changement climatique qui menace l’existence même de l’humanité.

(Voir le calendrier géneral des activités 2010 en annexe)


3. Synthèse des autres accords

a) Sur l’expansion et la décentralisation de l’Assemblée des Mouvements Sociaux de manière permanente

On est d’accord que, pour renforcer le processus de l’AMS au niveau mondial, nous devons réaliser des
séminaires comme celui-ci dans les continents et les régions, spécialement en Afrique et en Asie, mais aussi
en Europe (en tenant compte du Forum Social Européen).

Vu le processus du FSM 2011 à Dakar, la suggestion a été faite de commencer par organiser le séminaire en
Afrique. On a défini comme points de référence pour l’articulation de ce séminaire en Afrique les
mouvements présents au séminaire du Brésil : MMF (Wilhelmina), CADTM (Mamadou) et Via Campesina
(Ibrahim qui n’était pas présent à cause d’un problème de visa), plus les mouvements syndicaux.

On demande aux organisations, réseaux et campagnes présentes de communiquer au groupe de coordination
les contacts d’organisations et de mouvements sociaux en Afrique et en Asie.

b) Sur l’analyse stratégique et une plateforme de lutte et d’alternatives communes

Nous réaffirmons l’orientation de l’AMS déjà systématisée au séminaire en Belgique, d’être un espace ouvert
et inclusif, travaillant tant pour la coordination d’actions communes des mouvements, contre le capitalisme,
dans sa phase néoliberale, impérialiste et militaire, contre le racisme et contre le patriarcat et, en même
temps, d’être un lieu pour réaliser une effort de donner un contenu concret à la recherche d’alternatives pour
“l’autre monde possible” [1]. On a été d’accord qu’il est nécessaire de créer un processus et une méthologie
pour approfondir le débat sur des plateformes de luttes et d’alternatives communes entre les mouvements qui
font partie de l’AMS, ainsi que pour constuire une réflexion stratégique et idéologique sur différents thèmes.

Parmi ces thèmes stratégiques, il y a la réflexion sur les scénarios politiques dans chaque pays/continent, qui
permette d’anticiper des tendances et d’organiser un réseau d’alerte, de résistance, de solidarité et de
dénonciation de la réorientation promue par les empires et les oligarchies pour déstabiliser des processus
politiques (exemples : le coup d’Etat au Honduras, les menaces au paraguay et la situation en Haïti). Les
moments fondamentaux de cette discussion sont identifiés dans la synthèse sur la conjoncture.

c) Sur le suivi du processus FSM et les rencontres

On est d’accord qu’il faut poursuivre le travail d’articulation de la présence des mouvements sociaux dans le
processus FSM, soit lors des événements régionaux, thématiques et de niveau mondial (avec la perspective
d’améliorer l’articulation et la convergence entre les activités visant un grand impact), soit dans le suivi des
instances de préparation (comme le Conseil International et ses groupes de travail et commissions). Cela avec
l’intention d’augmenter l’incidence des luttes et des alternatives promues à partir des mouvements sociaux
dans les débats au sein du Forum. De plus, on a discuté de la nécessité de planifier bien à l’avance les
réunions de l’Assemblée dans les rencontres du FSM, pour garantir une participation massive et des
déclarations subtantielles.

d) Sur le fonctionnement du réseau des mouvements sociaux

Beaucoup de suggestions ont été faites pour améliorer le fonctionnement et la communication dans le réseau
(par exemple, améliorer l’utilisation de la liste, des bulletins et du site), y compris l’idée d’établir un
secrétariat minimum d’appui. Mais, pour le moment, on est tombé d’accord que le groupe qui impulse la
préparation du séminaire, composé du CADTM (Olivier), de la MMF (Alessandra) et de Via Campesina
(Nico), ainsi que la CUT Brésil (Alexandre), continue à impulser le suivi des propositions faites au
séminaire, avec la possibilité de chercher un type de financement minimum pour appuyer le travail de
facilitation réalisé par ces mouvements. On cherche aussi à perfectionner et à publier régulièrement le Courrier des Mouvements Sociaux, information réalisée avec l’appui de Josu (ESK, Europa) qui a déjà deux
numéros (n° 0 et n° 1).


4. Annexes – Calendrier des Activités 2010

Ce calendrier rassemble des événements et des mobilisations des différents mouvements tout au long de
2010. Pour envoyer des actualisations, écrire à Lyda Fernanda, de ASC : lyda asc-hsa.net

Janvier

25-29. Activités variées pour les 10 ans du Forum Social Mondial (FSM). Célébration à Porto Alegre, Brésil.
www.forumsocialmundial.org

29 – 31. Salvador de Bahia

26 – 29. Séminaire et réunion sur la militarisation

27. Réunion d’évaluation de Copenhague, planification pour México. Porto alegre

27. Installation de la présidence de Porfirio Lobo. Honduras. Mobilisation du Front de Résistence face au
coup d’Etat

28. Acte contre la criminalisation des mouvements sociaux. Porto alegre.

29. Assemblée des Mouvements Sociaux. Porto alegre

31. Assemblée des Mouvements Sociaux. Bahia

Février

7. Elections présidentielles et législatives au Costa Rica
Mars

8. Journée Internationale des femmes.

8-18. Première étape de l’action internationale MMF.

19 -23. Réunion annuelle de la BID. Cancún.
http://events.iadb.org/calendar/eventDetail.aspx?lang=es&id=600

22-26. Forum Urbain Mondial préparatoire à l’assemblée mondiale des habitants en 2011. Rio de Janeiro.
http://esp.habitants.org/la_via_urbana/foro_china_europa/desde_roma_pasando_por_canton_construir_juntos
_la_asamblea_mundial_de_habitantes_2011.

Assemblée vie urbaine : Actions pour le droit à la cité :
forumreformaurbana fase.org.br / gs hic-net.org / info habitants.org

11-13. Sommet des peuples indigènes CAOI. Quito. http://www.minkandina.org/

30. Deuxième Journée mondiale d’action de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) durant la Journée
Nationale de la Palestine. hind.awwad bdsmovement.net

Dates à confirmer
21. Journée de solidarité avec Haïti (proposition brésilienne)

Avril

17. Journée Internationale de la Lutte des Paysans pour la Réforme agraire
www.viacampesina.org

20-22. Conférence Mondiale des Peuples sur le Changement climatique etles Droits de la Terre Mère.
Cochabamba. http://cmpcc.org/

27-29. Seconde Conférence Internationale sur la Sécurité et la Défense. La Havane. CEID
http://www.ceid.cubaweb.cu/

Mai

1. Journée Internationale de la lutte des Travailleuses et des Travailleurs

2-4. Forum mondial thématique « Une autre sortie de la crise est possible ». Mexico. Référence au Mexique :
Comité Promoteur du FSM. Pour plus d’informations : Marco A. Velázquez : secretario.rmalc gmail.com

5-7. Session du Conseil International du Forum Social Mondial (CI-FSM). Mexico.
12-14. Réunion et action régionale de la MMF en Asie (Philippines)

14-18. Sommet Union Européenne / Amérique Latine, Madrid.
http://ec.europa.eu/external_relations/la/index_es.htm

Sommet
alternatif :
“enlazado
alternativas”
(alternatives liées) . Madrid. http://www.enlazandoalternativas.org/

28. Activités en défense du droit à la santé des femmes et lutte contre la militarisation

30. Elections présidentielles en Colombie

30-2. Conférence de la Banque mondiale sur l’Economie de Développement. Stockolm.
http://www.bancomundial.org/reuniones/anuales/2009/schedule.htm

Dates à confirmer

1-5. Réunion du CI-FSM à Mexico

18-25. Sommet du Mercosur

4e Rencontre nord-américaine des syndicats de l’énergie et des réseaux sociaux

Juin

Primera semana. Foro contra agronegócios. El Salvador. Amigos de La Tierra
11 juin au 11 juillet. Actions contre la Violence envers les Femmes à l’occasion de la Coupe du monde de
football en Afrique du Sud

12. Réunion UNFCCC. Bonn. http://unfccc.int/2860.php

22-26. Forum Social des Etats-Unis. Detroit. www.ussf2010.org

65° Anniversaire de la fondation de al Fédération Syndicale Mondiale (FSM)

26-27. Toronto, Réunion du G20. http://www.g20.org/

30. Action régionale en Europe de la MMF Istamboul, Turquíe

Juillet

1-4. 6e Forum Social Européen. Istamboul http://www.fse-esf.org/

Août

11-15. 4e Forum Social des Amériques, Asunción. www.forosocialamericas.org

16-23. Action régionale des Amérqiques de la MMF :Rencontre des Femmes des Amériques contre la Guerre
et pour la Paix. Bogota, Colombie (action humanitaire : 16 au 20, rencontre : 21 et 22, action publique : 23)

Dates à confirmer
Assemblée des Peuples de la Caraïbe

Septembre

10. Journée contre l’OMC et les traités de libre commerce. La via campesina.

28. Journée de Lutte en Amrique latine et Caraïbe pour le droit à l’avortement.

Octobre

7-17. Seconde étape de la Troisième Action Internationale de la Marche Mondiale des Femmes. Acte
international de solidarité à Bukavu, Sud Kivu, République démocratique du Congo

8-16. Equateur. 5e Congrès CLOC-Via Campesina, 4e Assemblée des Femmes et 3e Assemblée des Jeunes.
http://movimientos.org/cloc/

16. Journée internationale de Lutte pour la Souveraineté alimentaire

9-12. Forum Social Mondial des Migrations. Quito.

3. Elections présidentielles au Brésil (premier tour)

17. Journée d’action contre les entreprises transnationales

31. Elections présidentielles au Brésil (second tour)

Dates à confirmer
Forum Social Mondial. Crise de Civilisation Moderne, le Bien-vivre et les Paradigmes Alternatifs. Puno

Novembre

2. Elections législatives aux Etats-Unis.

11-13. Sommet du G20. Séoul. http://www.g20.org/

13-14. Sommet de l’APEC ( Coopération économique Asie Pacifique) http://www.apec.org/

20. Centenaire de la Révolution Mexicaine.

25. Journée de Lutte pour l’Eradication de la Violence à l’égard des Femmes

Dates à confirmer
Forum mondial des migrations. Mexico

Décembre

29-10. Conférence de l’ONU sur le Changement climatique - COP16.Cancún. http://unfccc.int/2860.php

Elections parlementaires au Venezuela