Situation et tâches en Tunisie : Déclaration (Extraits)

, par PTPD

Le Parti du Travail Patriotique et Démocratique salue le peuple de Tunisie pour l’œuvre grandiose qu’il a réalisée en participant au soulèvement général dont la première étincelle a éclaté à Sidi Bou Zid avec le martyr du jeune Mohamed Bouazizi, et qui a abouti à la chute du dictateur Ben Ali. Ce soulèvement a été véritablement un mouvement populaire général, initié par le peuple et réalisé par le peuple.

Aujourd’hui, après la fuite du tyran et la chute des éléments les plus extrémistes de son système, le Parti tient à mettre l’accent sur les tâches et les points urgents suivants :

1) Mobiliser toutes les forces pour venir à bout des bandes criminelles qui pratiquent le pillage et la terreur au service des secteurs les plus extrémistes du régime de Ben Ali…

2) Soutenir et élargir les « Comités Citoyens de défense civile » qui ont été constitués dans les quartiers pour protéger les citoyens et assurer la sécurité des personnes et des biens.

3) Mobiliser tous les moyens de l’Etat pour rétablir la sécurité, afin de ramener les forces de police et de l’armée à leurs casernes.

4) Créer rapidement un comité national d’enquête sur le recours aux tirs à balles réelles ; poursuivre les responsables… ; démettre les préfets, sous préfets…

5) Créer rapidement un comité national d’enquête sur la corruption et l’enrichissement illégal, et lui donner tous les moyens de poursuivre ceux qui ont agi de la sorte, d’exproprier les biens acquis de façon illégale et de restituer les biens saisis à leurs propriétaires.

6) Créer rapidement un comité national de fondation démocratique, pour rompre avec le système inique qui a prévalu de 1955 à 2011, et fonder un nouveau système qui garantit les libertés, offre les garanties d’élections transparentes, et consolide les acquis progressistes que le peuple a obtenus grâce à ses luttes.

7) Demander au Gouvernement provisoire de répondre aux revendications du mouvement de protestation du peuple et de la jeunesse, en coordination avec la centrale syndicale (l’UGTT) et les forces vives du pays…, et loin des diktats de l’Union Européenne au sujet de la libéralisation des échanges économiques et des services…

8) Demander au gouvernement provisoire de reconnaître immédiatement le Parti du Travail Patriotique et Démocratique…ainsi que tous les partis et organisations civiles.

9) Appeler le Gouvernement provisoire à couper les liens entre le parti RCD et l’Etat, et de restituer immédiatement au domaine public les biens dont ce parti s’est emparé.

10) Demander au gouvernement provisoire d’offrir toutes les facilités à l’Union des étudiants, le syndicat des journalistes, l’association des magistrats et la ligue des droits de l’Homme afin qu’ils encadrent les citoyens, et maintiennent le destin du pays entre les mains des Tunisiens, loin des ingérences des forces hégémoniques étrangères.

11) Le Parti déclare qu’il exercera, à l’égard du gouvernement provisoire, une politique d’opposition critique positive.

12) Le Parti affirme qu’il continuera de consolider ses relations avec toutes les forces nationales, démocratiques et progressistes, dans le cadre du combat contre l’impérialisme, le sionisme et la réaction, pour la souveraineté nationale, la Démocratie et le progrès.

Le Parti remercie tous ceux, dans le monde arabe et dans le monde entier, qui ont soutenu le combat de notre peuple, et l’ont ainsi aidé à réaliser cette grande victoire.

Tunis, le 16 Janvier 2011

Parti du Travail Patriotique et Démocratique de Tunisie

Liberté Justice Progrès Egalité


Tâches révolutionnaires immédiates en Tunisie

Notre parti compte rester dans l’opposition et ne pas intégrer le prochain gouvernement, bien que deux de nos alliés de l’Alliance pour la citoyenneté et l’égalité envisagent de participer à un gouvernement d’union nationale (il s’agit du mouvement Ettajdid et du Forum démocratique).

Nos tâches :

1) Neutraliser les bandes criminelles qui se livrent au pillage et aux agressions, et qui sont des espèces de tontons macoutes liés au pouvoir précédent ;

2) Soutenir la création dans chaque quartier de comité citoyen pour la défense civique pour défendre les perssonnes et les biens contre les tontons macoutes ;

3) Exiger le retour des forces de police et de l’armée à leurs casernes le plus rapidement possible, et la fin du couvre-feu et de l’état d’urgence ;

4) Créer une commission d’enquête pour situer les responsables des tirs à balles réelles :

5) Créer une commission d’enquête pour exproprier les bénéficiaires de corruption et d’enrichissement illicite ;

6) Créer une commission nationale pour la réforme totale du code électoral, du code de la presse et de la loi sur les partis.

7) Obtenir la reconnaissance du Parti du Travail Patriotique et Démocratiques et des autres organisations civiles.

Tunis, le 15 janvier 2011.

Khaled Falah, membre du comité fondateur du Parti du Travail Patriotique et Démocratique de Tunisie


Pas de licence spécifique (droits par défaut)