Appel urgent – Pakistan : Sept personnes torturées pour avoir créé un syndicat

Appel urgent numéro 14

Signez l’appel urgent !

PAKISTAN

Pakistan : Sept personnes torturées pour avoir créé un syndicat

date limite le 29 avril 2012

Situation

Sept militants syndicaux ont été arrêtés arbitrairement et torturés. Six demeurent détenus.

M. Saif Ur Rehman, M. Naik Muhammad, M. Irshad, M. Muhammad Rome, M. Nizam Uddin, M. Akhter Ali et M. Hazrat Yousaf travaillent dans une entreprise de textile à Ittehad. Le 21 mars 2012, ils ont été arrêtés par des rangers pakistanais, une organisation paramilitaire, à la demande de leur employeur qui leur reprochait d’avoir créé un syndicat. Détenus pendant trente heures, ils ont été soumis à des actes de torture par les rangers.

À la suite de manifestations de syndicats réclamant la libération des militants, les rangers ont remis six détenus à la police le 23 mars au matin et libéré Hazrat Yousaf. Celui-ci a été incapable de relater à ses proches ce qu’on lui avait fait en raison du traumatisme subi.

Au poste de police, il a été demandé aux six hommes de signer des déclarations indiquant qu’ils avaient extorqué de l’argent à leur employeur. Niant ces faits, les six hommes ont été torturés de façon continue pendant 36 heures, mais n’ont jamais accepté de signer de faux aveux.

Le 24 mars, la police les a amenés devant le tribunal anti-terroriste de Karachi alléguant qu’ils avaient commis des actes de terrorisme. Le juge a ordonné que les victimes sévèrement blessées par les tortures subies reçoivent des soins médicaux. Il a cependant refusé d’ordonner la conduite d’une enquête concernant les allégations de torture commise par les rangers ou la police et n’a pas exigé une copie du rapport médical confirmant ces allégations.

Agir

Après avoir signé cette lettre, il vous suffit de la renvoyer à l’adresse indiquée

• Écrivez à l’Inspecteur général de police
[Par courrier : affranchir à 0,89 euros - Fax : 00 92 21 9212051- Email : ppo.sindh sindhpolice.gov.pk]

• Adressez une copie de votre lettre à l’Ambassade du Pakistan
[18 rue Lord Byron 75008 Paris - Fax : 01 45 62 89 15- Email : pa-rep.paris gmail.com]

Inspector General of Police
Police Head office
I. I. Chundrigar Road
Karachi, Sindh Province
PAKISTAN

Monsieur,

À la suite d’informations reçues de l’ACAT-France, je vous exprime ma vive préoccupation concernant les actes de torture commis à l’encontre de M. Saif Ur Rehman, M. Naik Muhammad, M. Irshad, M. Muhammad Rome, M. Nizam Uddin, M. Akhter Ali et M. Hazrat Yousaf.

Ils ont été arrêtés le 21 mars 2012 à Ittehad (Karachi, province de Sindh) par des rangers, à l’instigation de leur employeur. Ils ont été détenus et torturés pendant trente heures. M. Hazrat Yousaf a été libéré le 23 mars, mais les six autres ont été transférés au poste de police de Mowachko à Baldia (Karachi), où ils ont été à nouveau torturés pour tenter de leur extorquer de faux aveux.
Ils ont été faussement accusés par la police d’infractions terroristes et présentés à un juge anti-terroriste du tribunal de Karachi le 24 mars. Celui-ci a ordonné l’administration de soins médicaux aux victimes en raison des blessures liées aux actes de torture mais n’a pas demandé l’ouverture d’une enquête.

Je vous demande instamment de :
- procéder à la libération immédiate de ces six hommes ;
- diligenter une enquête prompte et indépendante concernant ces allégations de torture afin de poursuivre en justice et de punir les agents de police de Mowachko ainsi que les rangers et leur commandant qui se sont rendus responsables de ces actes.

Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma considération respectueuse.


Voir en ligne : http://www.acatfrance.fr/appel_urge...