Lettre ouverte au peuple argentin
21 avril 2012
version imprimable Enregistrer au format PDF n°24950

Le CADTM Abya Yala Nuestra America (CADTM AYNA) et le CADTM Europe soutiennent fermement le droit souverain de la nation argentine de dĂ©clarer d’utilitĂ© publique YPF, la principale entreprise pĂ©trolière opĂ©rant sur son sol et Ă  exproprier les actions appartenant Ă  l’entreprise Repsol qui la contrĂ´le aujourd’hui.

Nous rĂ©pudions Ă©nergiquement la campagne internationale initiĂ©e par des patrons sans scrupules, le gouvernement espagnol, des membres Ă©minents de l’Union europĂ©enne, les Ă©lites conservatrices et les mĂ©dias qui profèrent des dĂ©clarations menaçantes et proposent de dures sanctions contre l’Argentine.

Nous sommes effarĂ©s de voir qu’on trompe intentionnellement l’opinion publique mondiale en prĂ©sentant la dĂ©fense des intĂ©rĂŞts particuliers de Repsol comme une cause publique espagnole et europĂ©enne alors qu’il s’agit en rĂ©alitĂ© d’une entreprise privĂ©e multinationale rĂ©gulièrement dĂ©noncĂ©e pour le non respect de ses engagements contractuels, des violations du droit du travail et des normes environnementales. Il faut par ailleurs ajouter que Repsol utilise les paradis fiscaux pour Ă©luder l’impĂ´t des pays oĂą il opère alors mĂŞme que l’Espagne aujourd’hui en crise impose d’Ă©normes sacrifices Ă  ses citoyens.

Nous considĂ©rons que cette mesure en dĂ©pit de ses insuffisances et limitations reprĂ©sente une avancĂ©e dans la rĂ©cupĂ©ration d’une ressource naturelle stratĂ©gique pour chaque pays parallèlement Ă  la promotion de l’intĂ©gration Ă©nergĂ©tique des pays latino-amĂ©ricains pour leur permettre d’affirmer leur indĂ©pendance vis Ă  vis des multinationales et pouvoirs supranationaux.

Nous appelons Ă©galement les gouvernants Ă  renoncer au modèle exportateur extractiviste actuellement en vigueur afin de faire un usage prudent et raisonnĂ© des ressources naturelles en respectant la nature. Il est nĂ©cessaire de rembourser la dette Ă©cologique et sociale et d’amĂ©liorer les conditions de vie de la population.

Nous demandons instamment au gouvernement argentin de dĂ©noncer et ne pas renouveler les traitĂ©s bilatĂ©raux sur l’investissement, de sortir du CIRDI (Centre international de règlement des diffĂ©rends liĂ©s Ă  l’investissement) qui dĂ©pend de la Banque mondiale et de rĂ©pudier les dettes dont des audits publics et transparents auront montrĂ© le caractère illĂ©gitime.

Nous appelons Ă  la plus grande solidaritĂ© avec l’Argentine face Ă  toute manœuvre, agression, exclusion ou sanction rĂ©sultant de la pression de puissants intĂ©rĂŞts pĂ©troliers Ă  l’extĂ©rieur et saluons ce premier pas pour la rĂ©cupĂ©ration du contrĂ´le et la gestion sociale d’une ressource naturelle stratĂ©gique.

SignĂ© : Le CADTM Abya Yala Nuestra America, le CADTM Europe, le secrĂ©tariat international du CADTM


Mis en ligne le 22 avril 2012
   Cliquer sur la flèche pour remonter en haut de la page