Agissez maintenant !

Cambodge : Halte à la violence contre les travailleurs

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Une campagne LabourStart en partenariat avec IndustriAll, la Confédération Syndicale Internationale, UNI, la Confédération Cambodgienne du Travail et Workers United (Travailleurs Unis).

Cette campagne est en solidarité avec les travailleurs et les syndicats de la confection au Cambodge, qui ont lancé une grève générale pour revendiquer une augmentation du salaire minimum de 80 $ US par mois à 160 $ US. La grève a été très efficace, des milliers de travailleurs y ont participé. L’association des employeurs (GMAC) a appelé un lock-out et a poussé le gouvernement à intervenir. Le 3 Janvier 2014, le gouvernement a envoyé la police militaire pour réprimer une manifestation à l’une des usines fermées. Les soldats ont ouvert le feu sur la démonstration avec des fusils AK-47, tuant cinq travailleurs et faisant des dizaines de blessés graves. Le gouvernement a depuis interdit toute manifestation et utilisé la force militaire pour « nettoyer » les rues. Au moins 39 travailleurs ont été arrêtés et sont détenus dans des lieux inconnus. Face à cette répression brutale, les syndicats ont appelé à la grève et les travailleurs sont de retour au travail, mais ils continuent d’appuyer leurs revendications.

Vous pouvez aider ! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton ’Envoi’ au bas de cette page.

http://www.labourstartcampaigns.net/show_campaign.cgi?c=2138&src=mm


La Lettre

Je soutiens les syndicats au Cambodge qui demandent que le gouvernement cesse la violence, rétablisse la liberté d’association et de réunion, libère les travailleurs détenus, retire les accusations portées à leur encontre et reprennent les négociations pour une augmentation du salaire minimum. Ils demandent également que les marques mondiales qui produisent des vêtements au Cambodge - Gap, H & M, Inditex, Adidas, Puma, Walmart, C & A et autres, condamnent la violence, et s’abstiennent d’envoyer de nouvelles commandes au Cambodge tant que les droits des travailleurs ne sont pas restaurés et les négociations sur le salaire minimum reprises.


Voir en ligne : http://www.labourstartcampaigns.net...

Pas de licence spécifique (droits par défaut)