Après le 13 novembre : Mettre fin au terrorisme est la tâche du monde laïque et amoureux de la liberté

Le vendredi 13 novembre, Paris, capitale de la France, a une fois encore été touché par une série d’attaques terroristes. 129 personnes ont été tuées, 352 blessées dont plusieurs restent dans un état critique.

C’est ainsi que la peur, l’angoisse et l’insécurité sont instaurées en France et dans tous les autres pays européens.

Selon les nouvelles publiées, le groupe terroriste assassin de l’Etat Islamique, « Daesh », a lancé des attaques terroristes contre une salle de concert, un stade de football et plusieurs autres lieux en criant « Allah Akbar ».

Cet acte barbare et odieux de terrorisme a été mené dans la suite des opérations criminelles commises par les groupes terroristes islamistes partout dans le monde, en particulier dans les pays du Moyen-Orient qui sont devenus un champ de bataille et d’affrontements entre groupes terroristes et le berceau de dizaines de groupes de bouchers islamistes, tant sunnites que chiites.

La politique belliciste et les interventions militaires des États-Unis, des Etats européens et de la Russie au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ainsi que le tapis rouge déployés pour les chefs d’États d’Iran, de Turquie, d’Arabie Saoudite, etc, ne servent que leurs intérêts politiques et économiques. De plus, les États-Unis et les Etats Européens négocient avec des courants majeurs et organisations de l’islamisme politique, les soutenant et les finançant, au nom du relativisme culturel. Et au-delà du développement du terrorisme et des attaques-suicides des groupes islamistes terroristes, se renforcent des groupes racistes et haineux qui visent les réfugiés et en font des bouc-émissaires.

Mettre fin au terrorisme et endiguer les groupes terroristes assassins ne peut être l’œuvre d’Etats et de gouvernements qui soutiennent des dictateurs et des régimes réactionnaires dans la région. Cela ne peut non plus être l’œuvre d’Etats impliqués directement dans les guerres et les agressions. La tâche de mettre fin au terrorisme, qu’il soit d’Etat ou non, et à la guerre de la terreur, est le devoir des victimes du terrorisme elles-mêmes, et des amoureux de la liberté qui revendiquent l’égalité sociale et économique, la sécurité et la stabilité. C’est le devoir de ce camp de s’opposer au bellicisme et de se lever contre le terrorisme et le racisme. Voilà qui doit montrer sa force et descendre dans les rues pour montrer qui sont les véritables propriétaires de la société. Seuls ces gens peuvent mettre fin à la barbarie, au terrorisme, au racisme et à la guerre.

Nous, Parti Communiste-Ouvrier du Kurdistan – Organisation à l’Étranger, condamnons toutes ces attaques terroristes perpétrées par le groupe terroriste islamiste Daesh en France et exprimons nos sincères condoléances aux victimes et à leurs familles. Nous sommes à vos côtés et aux côtés de tous les amoureux de la liberté contre le terrorisme, la guerre et le racisme.

A bas la guerre, le terrorisme et le racisme !

Parti Communiste-Ouvrier du Kurdistan – Organisation à l’Étranger, 15 novembre 2015