Syrie : Alep subit un déluge de feu

Les avions russes et ceux du régime larguent des bombes anti-bunker dont la puissance permet d’effondrer des immeubles entiers sur leurs habitants et la destruction des abris souterrains. Les bombardements visent des hôpitaux et des écoles, et constituent des crimes de guerre.

La population, prise entre les djihadistes et les armées du régime, est privée d’eau et d’alimentation.

Face aux crimes de guerre et au martyr infligé à la population d’Alep, il faut redire que compte- tenu du fait que c’est la population civile qui est la principale victime, cette guerre doit cesser sur le champ pour laisser la place aux négociations et transitions politiques.

L’urgence est de sauver les habitanst d’Alep.

Partis de gauche et écologistes, au-delà des analyses différentes qui sont les nôtres quant aux causes d’une telle situation et des réponses à y apporter, nous disons ensemble :

° Halte au massacre ! Halte à la barbarie !

° Arrêt immédiat des bombardements !

° Trêve des combats pour permettre l’acheminement des aides nécessaires à la survie des habitants d’Alep !

EELV

Ensemble !

NPA

PCF