Kurdistan de Syrie : Appel urgent à la Mobilisation pour défendre le Rojava contre l’agression militaire turque

, par CDKF, NPA

La décision irresponsable du Président des Etats-Unis Donald Trump de retirer les troupes américaines du nord de la Syrie a laissé le champ libre à la Turquie pour envahir cette zone, le Rojava, peuplée majoritairement de Kurdes, et assouvir les plans de nettoyage ethnique que le régime d’Erdogan nourrit depuis si longtemps à l’encontre des Kurdes.

Ce mercredi après-midi, l’armée turque a commencé à mettre ses menaces à exécution en procédant à des frappes aériennes et des tirs d’obus dans les régions de Serêkanî (Ras al-Aïn) Qamishlo et Dêrîk.

L’invasion turque est synonyme de massacres, de nettoyage ethnique, de drame humanitaire. Elle va enliser la Syrie dans une guerre encore plus profonde et provoquer un exode massif de la population civile qui va amplifier le flux des réfugiés vers l’Europe.

D’autre part, comme l’a déclaré le commandant des Forces démocratiques syriennes (FDS) Mazloum Kobanê, l’agression turque contraint les combattants des FDS à alléger la surveillance des quelque 12.000 djihadistes détenus au nord de la Syrie, pour se consacrer à la défense de leur population et de leurs terres. Ceci entraînera immanquablement une résurgence de Daesh et, partant, une menace accrue pour l’Europe.

Les Kurdes qui ont donné 11.000 vies dans la guerre contre Daesh et développé dans la région un système politique fondé sur la démocratie, le pluralisme et l’égalité des genres, ne représentent une menace pour personne. Ils ne demandent qu’à vivre en paix.

Samedi 12 octobre, des mobilisations auront lieu partout en France pour défendre le Rojava contre l’agression militaire turque, à l’appel du CDKF et de la Coordination nationale Solidarité Kurdistan (CNSK) auxquelles se joignent de nombreuses personnalités, organisations politiques et de la société civile.

Nous vous invitons à participer nombreuses et nombreux à ces rassemblements et marches pour manifester votre soutien et votre solidarité avec les Kurdes dans ce contexte crucial.

Pour ailleurs, nous vous informerons des actions éventuelles qui seront entreprises d’ici samedi pour contrer les plans turcs d’invasion et de nettoyage ethnique au Rojava.

RDV samedi 12 octobre :
- Paris, 14h, Place de la république
- Marseille, 13h, Canebière
- Lyon, 15H30, place Bellecour
- Nantes, 16h, Place du Commerce
- Bordeaux, 14h, Place de la Bourse
- Tours, 15h, Place Jean Jaurès

et Vendredi 11 octobre :
- Montpellier, 19h, Place du Peyro

Conseil Démocratique Kurde en France (Cdkf)
16 rue d’Enghien
75 010 Paris
09.52.51.09.34
info cdkf.fr
www.cdkf.fr
Facebook
Twitter
Instagram


Contre l’expédition militaire d’Erdogan, soutien au Rojava !

Erdogan a donc mis ses menaces à exécution, en lançant une nouvelle opération militaire d’ampleur contre l’Administration autonome du Nord et de l’Est de la Syrie (AANES, Rojava), avec une invasion terrestre et des bombardements sur les villes frontalières de Serekanye, Tall Abyad et même Qamishlo, la capitale du Rojava. L’objectif est clair : détruire la zone d’autonomie créée par les Kurdes, qu’Erdogan ne peut voir que comme une menace pour son pouvoir et son projet nationaliste, alors qu’il a été mis en difficulté lors des dernières élections municipales.

L’annonce faite par Trump du retrait des troupes US de la zone tampon située entre la Turquie et la zone sous contrôle des Forces démocratiques syriennes (FDS), quand bien même le président des États-Unis serait revenu en partie sur ses déclarations, a été prise comme un feu vert donné à Erdogan pour commettre un nouveau massacre.

L’expérience du confédéralisme démocratique en plein chaos syrien est, malgré ses difficultés et ses limites, porteuse d’un espoir pour toute la région. Le développement du multiconfessionnalisme, le respect de l’autonomie des nationalités, les avancées concernant les droits des femmes rendent son existence intolérable pour l’autocrate Erdogan.

Nous ne pouvons être indifférents au sort des populations qui vivent sur ce territoire, ainsi qu’à celui des combattantEs des Unités de protection du peuple (YPG) et des FDS en général. Les victimes pourraient se compter par milliers, et les risques d’enlèvements, d’extorsions, de viols et de massacres sont là. Lors de l’invasion d’Afrin l’année dernière, ce sont des milliers de personnes qui ont été tuées ou qui sont portées disparues.

Le NPA exige l’arrêt immédiat de l’opération militaire de la Turquie, qu’il s’agisse de l’invasion terrestre ou des bombardements.

Le NPA revendique le fait que le PKK soit retiré de la liste des organisations terroristes, ce qui est un axe majeur de la communication et de la politique de la Turquie pour justifier l’écrasement des populations kurdes, d’un côté comme de l’autre de la frontière.

La question des sanctions contre la Turquie d’Erdogan doit également être posée.

Le NPA appelle à construire, partout en France, la solidarité, et sera partie prenante des initiatives organisées en soutien aux populations du Rojava.

NPA, Montreuil, le 9 octobre 2019.

• Mercredi 9 octobre 2019, mise à jour Mercredi 9 octobre 2019, 19:02 :
https://npa2009.org/communique/contre-lexpedition-militaire-derdogan-soutien-au-rojava


Pas de licence spécifique (droits par défaut)