Le Parc des Beaumonts, Montreuil (93) : Rapport ornithologique 1998

, par ROUSSET Pierre

En plus du point habituel concernant les observations ornithologiques de l’année écoulée, le rapport 1998 sur l’avifaune des Beaumonts comprenait deux parties supplémentaires : une présentation de l’aménagement de “ l’Espace naturel ” des Beaumonts et des travaux réalisés en 1998 et une synthèse de données ornithologiques fournies par Michel Malaterre et datant, pour la plus part, d’avant 1993. Ces deux documents sont maintenant ou seront bientôt introduits de façon indépendante sur notre site Internet.

Derniers ajouts ou mise à jour : le 18 janvier 2012 (ajout d’un Pouillot de Bonelli probable)


.

 Introduction

La nidification de l’Alouette des champs et du Pipit farlouses n’a pas été notée en 1998, ce qui confirme une tendance sensible depuis quelques années. La migration de printemps est apparue fragmentée, segmentée, peut-être du fait du climat très variable, avec des arrivées plutôt tardives, mais aussi quelques arrivées précoces. La migration d’automne a été bien marquée pour les motteux, tariers et pâtres, pour les rougequeues noirs ou à front blanc… L’hiver a été calme ; notamment, le site n’a pas été régulièrement fréquenté par de grandes bandes de fringilles, comme c’est pourtant souvent le cas.

Le nombre d’observateurs visitant le site a quelque peu décru. La prospection a été particulièrement faible durant une période favorable du passage printanier (trois premières semaines d’avril), ainsi que, comme d’habitude, en juillet et août.

Les observateurs réguliers : François Carez (FC), Pierre Delbove (PD), Guy Jurez (GJ), Stéphane Malignat (SM), Florian Meier (FM), Noémie Morgenstern (NM), Pierre Rousset (PR).

JouMig = “ Journée migration ”, journée d’observation de la migration en l’Ile-de-France, cette année le 18 octobre 1998 de 07 h 30 à 18 heures, avec comme observateurs aux Beaumonts PD, GJ, PR, Monique Delay et Claire Aghion.

Nouvelles espèces

En 1998, sept nouvelles espèces ont été notées aux Beaumonts, dont deux ou trois issues de captivité. Ces sept espèces ont été observées utilisant effectivement le site :

* Canard (Aïx) mandarin Aix galericulata. Originaire de l’Est asiatique, le mandarin est issu de captivité. Cependant, il a déjà niché en liberté dans notre région.

* Hibou des marais Asio flameus . Devenu rare dans la région, le Hibou des marais apparaît essentiellement en hiver et à l’automne, durant l’erratisme post-nuptial et les migrations, surtout en septembre-novembre. Il affectionne les terrains dégagés (marais, landes, prairies et champs).

* Perroquet gris du Gabon (Jaco) Psittacus erithacu s. Issu de captivité originaire de la ceinture centrale de l’Afrique.

* Rousserolle effarvatte Acrocephalus scirparceus . Assez commune dans la région, l’effarvatte niche dans les milieux humides (phragmitaies inondées) mais peut apparaître dans des milieux plus secs, notamment durant les migrations (champs de maïs, jardins, bosquets…). Elle arrive à partir d’avril (surtout en mai) et repart en août-septembre (octobre).

* Loriot d’Europe Oriolus oriolus . Estivant nicheur (notamment dans les bois humides) peu commun, le Loriot arrive tardivement en Ile-de-France (fin avril-mai) et repart en fin juillet-août (octobre). Il a niché avant-guerre dans le bois de Boulogne, mais n’est plus qu’un rare hôte de passage, là où au bois de Vincennes. Quand elle ne chante pas, l’espèce est discrète, malgré le plumage jaune et noir du mâle.

* Serin du Mozambique Serinus mozambicus . Issu de captivité originaire d’Afrique, au sud du Sahara.

Changement de statuts

Une espèce a changé de statut au cours de l’année 1998 :

Héron cendré Ardea cinerea . Jusqu’à présent, le Héron cendré n’avait été vu qu’en survol. La découverte de traces, près d’une mare créée lors de l’aménagement de l’Espace naturel des Beaumonts, est la première indication d’une utilisation directe du site, à la suite de l’aménagement tout récent de mares.

 LA SYNTHÈSE DES DONNÉES

Grand cormoran Phalacrocorax carbo

- Occasionnellement observée en survol lors des deux migrations, surtout en automne.
- Mars, le 19 (soixante-deux, vol N). // Septembre, le 25 (deux, vol S). Octobre les 9 (huit, vol S), 11 (quatorze vol S), 18 (cent dix, vol S, JouMig), 25 (six vol S).

Héron cendré Ardea cinerea

- Cinq données, dont, en novembre, une trace qui constitue la première indication d’une utilisation directe du site, l’espèce n’ayant auparavant été vue qu’en survol.
- Mars le 29 (deux). Avril le 12 (un). Septembre le 19 (un). Octobre le 25 (un). Novembre le 27 : une trace laissée au bord de la mare de la butte aux pâtres (FC).

Oie cendrée Anser anser

- Une seule donnée en survol migratoire.
- Février le 27 (quatre) (SM).

Canard colvert Anas platyrhynchos

- Février le 27 (deux). Mars le 29 (trois : deux mâles, une femelle). Avril les 11 (un couple), 12 (trois posés dans la friche avec un mandarin), 13 (trois), 23 (deux, vol N). Mai les 28 & 30 (deux).

Canard (Aïx) mandarin Aix galericulata

- Première identification pour le site.
- Probablement un individu issu de captivité, mais l’espèce, exotique, a déjà niché en liberté dans notre région.
- Avril les 11 (un mâle dans friche avec un couple de colverts) (GJ), 12 (un mâle dans la friche avec les trois colverts) (SM), 13 (un mâle avec trois colverts) (GJ).

Buse variable Buteo buteo

- Seulement deux données (trois individus) en automne et hiver.
- Octobre le 18 (deux vol S, JouMig). Décembre, les 6 (un) (GJ).

Epervier d’Europe Accipiter nisus

- Huit données. Présence hivernale et lors des migrations.
- Janvier, le 30 (un). Mars les 20, 26 & 27 (un). // Septembre le 27 (un). Novembre, le 5 (un juv). Décembre les 6 & 17 (un) (PR).

Faucon crécerelle Falco tinnunculus

- Présent toute l’année, terrain de chasse. Niche à Montreuil.
- Janvier-début mars : deux (un mâle et une femelle âgée) souvent ensemble. Mars-début mai : plus souvent un individu que deux. Mai-juin : parfois deux individus. Septembre : généralement un individu. Octobre : souvent deux individus. Novembre-Décembre : généralement un individu (un mâle et une femelle, les 19 et 20 novembre).
- Trois individus observés les 26 février, 3 mars, 5 avril, 9 juillet, 12 & 19 septembre. Quatre individus les 4 juillet, 18 septembre.

Bécasse des bois Scolopax rusticola

- Trois données. Haltes migratroires au printemps et automne.
- Mars, les 11 dans l’après-midi (une levée dans le boisement en bordure sud de la friche, puis perchée dans un arbre du boisement en bordure ouest du plateau) (FC) et 26 (une volant entre deux boisements du plateau) (PR) // Novembre le 8 (un) (GJ).

Mouette rieuse Larus ridibundus

- Observée en survol en janvier-juin et septembre-décembre, mais surtout en automne-hiver. Le site a été peu prospecté en juillet-août.
- Janvier, les 4 (cinq), 18 (trois), 25 (dix-huit), 30 (quinze). Février, les 12 (un), 15 (un). Mars le 29 (deux). Avril le 25 (une dizaine). Mai les 7 (neuf, vol S), 30 (un, vol N). Juin le 6 (trois vol S). Septembre le 25 (trois). Octobre les 1 (un), 9 (deux), 10 (un), 11 (deux), 16 & 17 (un), 18 (vingt et un, JouMig). Novembre les 1 (deux), 21 (quatre), 22 (huit). Décembre les 5 (deux), 6 (cent quatre), 17 (un), 20 (quarante-six).

Goéland argenté Larus argentatus

- Une seule donnée en juillet.
- Juillet le 9 (un au vol) (SM).

Goéland leucophée Larus michaellis (cachinnans)

- Deux données en janvier et octobre.
- Janvier le 25 (un imm.). // Octobre les, 18 (trente huit, JouMig).

Goéland indéterminé Larus spes

- Cinq données en mars, avril, octobre et novembre.
- “Argophée” : Mars le 29 (trois). Avril le 25 (quatre), 28 (un, vol E). Octobre le 18 (trente huit, JouMig). Novembre le 19.

Pigeon biset “des villes” Columba livia

- Résident alentours.

Pigeon colombin Columba oenas

- Quelques individus ont épisodiquement fréquenté le site, en plus de survols peu fréquement notés.
- Janvier les 24 (un sur place), 25 (cinq, vol NE). Février les 15 (un), 21 (deux), 26 (un). Mars les 13 (deux), 20 (un). Avril les 25 (un) et 29 (trois). Mai le 30 (deux). Juin le 26 (deux vol E). Juillet le 7 (un vol SW). Octobre le 11 (un). Novembre les 6 (vingt-six, vol S), 21 (trois).

Pigeon ramier Columba palumbus

- Il est généralement fort difficile de différentier la migration des Ramiers des déplacements locaux (vu notamment l’importance du dortoire de Vincennes). Mais lors de la “journée migration” en Ile-de-France, le passage migratoire (en matinée surtout) est apparu inhabituellement typique : Octobre le 18 (quatre cent six, JouMig).
- Deux données chiffrées d’individus posés : Mars le 27 (trente). Décembre, le 20 (vingt). Présents en permanence, mais on en voit généralement moins sur place.

Tourterelle turque Streptopelia decaocto

- Niche aux alentours. Observée généralement au vol, rarement posé sur le site.
- Janvier, 1 observation. Mars, 4 observations (neufs individus). Avril, 3 observations (quatre individus). Mai, 4 observations (cinq individus). Juin, 4 observations (neuf individus). Juillet, 1 observation (deux individus). Septembre, 5 observations (sept individus). Octobre, 2 observations (trois individus). Novembre, 2 observations (quatre individus). Décembre, 2 observations (trois individus).

Tourterelle des bois Streptopelia turtur

- 5 observations (six individus) durant la migration de printemps, 3 durant la migration d’automne, dont une assez tardive.
- Mai les 1, 3, 8 (un), 9 (deux), 17 (un). // Août les 23 (deux), 27 (un). Octobre le 11 (un imm., vol S assez tardif) (PR).

Perroquet gris du Gabon (Jaco) Psittacus erithacus

- Première identification pour le site.
- Issu de captivité. Est venu agrémenter la “journée migration”. Signe des temps, il imitait parfaitement la sonnerie d’un téléphone portable !
- Octobre le 18 (un).

Perruche à collier Psittacula krameri

- Une seule donnée.
- Septembre le 6 (un sur place) (PR).

Coucou gris Curculus canorus

- Une seule donnée au printemps.
- Mai le 30 (un) (PR).

Chouette hulotte Strix aluco

- Nous savions que la Hulotte fréquentait le site, car elle avait été observée dans les environs immédiat, mais sans avoir réalisé de contacts directs sur place. A l’automne 1998, de nombreux contacts ont été établis, et un témoignage local est venu confirmer sa présence dans la durée.
- Septembre, seconde moitié du mois, entendue régulièrement (tôt le matin) (GJ). Octobre les 11 (un au vol au-dessus du boisement en lisière du plateau à 15h30) (GJ) & 14, entendue à 07h30 (FM).

Hibou des marais Asio flameus

- Halte migratoire. Première identification pour le site.
- Octobre le 15, 10h30, posé dans ou à côté du bosquet en milieu de friche, s’envole (dérangement humain-canin) en contournant la butte vers le Sud (FC, FM, PR).

Martinet noir Apus apus

- Avril, premiers les 23 (quinze), 24, 25 (douze), 30... Mai les 3 (onze), 7, 8 (trois cent cinquante), 9 (nombreux)... Pas observé les départs et le gros du passage. Septembre : dernier noté le 6 (un).

Pic vert Picus viridis

- Noté tous les mois de l’année, sauf juin. Généralement un ou deux individus (mâle ou femelle), rarement trois.
- Janvier, 9 observations. Février, 6 observations (maximum de trois individus le 27). Mars, 7 observations. Avril, 6 observations. Mai, 2 observations. Juillet, 1 observation. Août, 3 observations. Septembre, 11 observations. Octobre, 11 observations (maximum de trois le 10). Novembre, 9 observations. Décembre, 7 observations.

Pic épeiche Dendrocopos major

- Noté tous les mois de l’année sauf avril-mai et juillet. Manifestations territoriales. Généralement un ou deux individus (mâle et femelle), rarement trois.
- Janvier, 7 observations (maximum de trois — dont un mâle et une femelle¬ le 1, tambour), (un mâle tambourine le 22). Février, 3 observations. Mars, 6 observations (maximum de trois — dont deux femmelles — le 1, tambour) (tambour le 29). // Juin, 1 observation. Août, 2 observations. Septembre, 5 observations. Octobre, 5 observations. Novembre, 5 observations (maximum de trois le 22). Décembre, 6 observations (maximum de trois le 6).

Pic épeichette Dendrocopos minor

- Résident.

Alouette lulu Lullula arborea

- Passage et haltes migratoires. Pas noté lors de la migration de printemps. 7 observations (quarante individus) durant la migation d’automne (septembre-novembre).
- Septembre le 20 (un posé). Octobre les 11 (quatre, dont deux survol), 15 (vingt-sept vol S et un posé), 16 (un), 18 (sept, JouMig), 25 (un posé). Novembre le 21 (un posé).

Alouette des champs Alauda arvensis

- Passage et haltes migratoires. Noté en février-mai et fin août, puis octobre-novembre. N’a pas niché sur place cette année.
- Février les 15 (un), 21 (quatre), 26 (un), 27 (un). Mars les 19 (deux), 22 (un), 29 (six dont un chateur). Avril les 12 (un), 23 (un).// Août le 30 (un). Octobre les 1 (un), 9 (trois survol), 10 (deux survol), 15 (six vol S), 16 (deux vol S), 17 (un), 18 (quinze, JouMig), 23 (trois). Novembre les 1 (deux vol S), 5 (quarante sept dont deux sur place), 7 (un), 8 (huit en vol), 23 (deux en vol).

Hirondelle de rivage Riparia riparia

- Une observation durant la migration d’automne.
- Octobre le 17 (cinq) (PR).

Hirondelle de cheminée (rustique) Hirundo rustica

- Passages migratoires. Quelques individus séjournent dans les environs immédiats et fréquentent quotidiennement le site au printemps-été.
- Mars, première le 29 (un) (PD). Avril les 12 (un) (SM), 18 (deux), 23 (huit), 24 (quatre), 25 (trois), 30 (trois). Mai : 5 observations souvent de cinq ou six individus. Juin : 3 observations, maximum de six le 26. Juillet ; cinq le 4 . Août les 27, 30 (deux). Septembre :9 observations dont quinze le 18 et vingt-trois le 25. Octobre les 1 (vingt-six), 10 (cent soixante dont cent quarante-cinq entre 15h et 16h), 11 (soixante cinq), 18 (quatre, JouMig).

Hirondelle de fenêtre Delichon urbicum (urbica)

- Passages migratoires. Au moins une douzaine d’individus séjournent dans les environs immédiats et fréquentent quotidiennement le site au printemps-été.
- Avril, premières le 5 (deux), puis 5 observations (maximum sept le 24). Mai : 5 observations, maxima de quinze le 9 et douze le 30. Juin : 3 observations, maximum de vingt le 26. Juillet : vingt-cinq le 4. Août les 2, 30 (neuf). Septembre : 11 observations dont vingt le 8, trente le 20, cinquante-huit le 25, trente le 26. Octobre les 1 (vingt et un), 9 (un), 17 (sept).

Pipit des arbres Anthus trivialis

- Haltes migratoires. Trois données (quatre individus) au printemps comme en automne. Passages probablement mal observés.
- Mars, premier précoce le 29 (un) (GJ). Avril les 23 (deux), 30 (un) // Septembre le 18 & 19 (un), 24 (deux).

Pipit farlouse Anthus pratensis

- Présence hivernale d’une petite troupe ; passage et haltes migratoires. Malgré quelques signes encourageants en avril-mai, ne semble pas avoir niché sur place cette année.
- Janvier : 7 observations, maximum de sept les 10 et 30. Février : 8 observations, maxima de sept le 13 et dix le 27. Mars : 12 observations, maxima de quinze le 22 et douze le 27. Avril : 9 observations, maximum de douze le 5, parade le 18, un ou deux individus notés en fin de mois. Mai les 3, 8 (deux) // Août le 27 (trois). Septembre : 7 observations (maximum trois). Octobre : 9 observations, posés et au passage. Novembre : 6 observations de quelques individus. Décembre les 6 (un), 13 (six), 15 (neuf), 27 (sept).

Bergeronnette printanière Motacilla flava

- Passage et haltes migratoires. 5 données (six individus) au printemps ; 3 données (quatre individus) en automne.
- Avril, premières les 23 (deux) & 30 (un). Mai les 2, 3 & 9 (un).// Septembre les 6, 10 et 18 (un), 20 (quatre), 25 (un). Octobre les 4 (un en vol), 17 (deux), 18 (un, JouMig).

Bergeronnette des ruisseaux Motacilla cinerea

- Passage et haltes migratoires en automne : 5 données (douze individus).
- Septembre le 19 (deux), 27 (trois, posées) (GJ). Octobre les 18 (quatre, JouMig), 23 (deux) (PR). Novembre le 5 (un) (FC).

Bergeronnette grise Motacilla alba

- Passage et haltes migratoires ; présence en décembre. 6 données au printemps (quinze individus) ; 20 données en automne-hiver (au moins cent quarante-neuf individus).
- Mars les 19 (trois), 20 (un), 22 (sept), 29 (deux). Avril les 13, 30. // Septembre les 20 (cinq), 24 (deux), 25 (un), 27 (en vol). Octobre le 1 (dix-huit), 2 (deux), 4 (en vol), 9 (un), 10 (onze), 11 (quatre), 15 (quarante-sept dont huit posés), 16 (quarante et un dont deux posés), 17 (six dont un posé), 18 (seize, JouMig), 25 (un), 26 (un en vol). Novembre le 6 (un). Décembre les 6 (un), 17 (deux), 19 (sept), 20.

Troglodyte Troglodytes troglodytes

- Résident, possibles migrants et hivernants.

Accenteur mouchet Prunella modularis

- Résident et migrants, possibles hivernants.

Rougegorge familier Erithacus rubecula

- Résident et migrants, possibles hivernants.

Rossignol philomèle Luscinia megarhynchos

- Peut-être un couple nicheur : présence et chant noté fin avril et tout mai.
- Avril le 30 (deux). Mai les 1, 2, 3, 9 & 30 (un) (GJ, SM, PR).

Rougequeue noir Phoenicurus ochruros

- Niche aux alentours immédiats, faible présence sur le site durant la période de nidification. Passage et haltes migratoires marqués.
- Mars, premiers le 15 (un) (GJ), 22 (deux dont un mâle chanteur) (SM), 26 (sept), 27 & 29 (six). Avril : 8 observations (jusqu’à quatre individus). Mai les 3 (un), 7 (un), 8 (deux). Juin les 8 (un chanteur), 19, 20 (un). Mi-juillet (un, régulièrement tas de déchets vert). Août : 5 observations, maximum de dix le 27. Septembre : 13 observations dont vingt-deux individus le 17, trente le 18, quinze les 24 et 26. Octobre : 11 observations dont vingt-cinq individus le 3, vingt-sept le 9, seize le 15 et un les 23 et 26. Derniers en novembre les 1 (quatre), 5 (cinq), 7 (deux), 8 (quatre), 23 (trois) (GJ).

Rougequeue à front blanc Phoenicurus phoenicurus

- Passage et haltes migratoires beaucoup plus apparents à l’automne qu’au printemps. 1 donnée au printemps ; 8 données (neuf individus) à l’automne.
- Mars le 24 (un). // Septembre les 13, 17 & 19 (un mâle), 24 (un), 26 (deux). Octobre les 9, 10, 18 (un). (MD, PD, Claire Aghion, GJ, PR).

Traquet tarier (Tarier des prés) Saxicola rubetra

- Passage et haltes migratoires beaucoup plus apparents à l’automne qu’au printemps. 2 données au printemps ; 11 données (vingt-six individus) à l’automne.
- Mars les 8, 29 (un). // Septembre les 5 (trois), 9 (deux), 12 (trois), 13 (un), 17 & 18 (trois), 19 (cinq), 20 (un), 24 & 27 (deux). Octobre le 4 (un). (PD, GJ, PR).

Traquet pâtre (Tarier pâtre) Saxicola torquata

- Fin de l’hivernage 1997-1998 d’un couple. Passage et haltes migratoires. Trois ou quatre couples nicheurs ?
- Janvier les 10 & 17 (le couple hivernant), 22, 25 & 30 (la/une femelle). Février : 7 observations, maximum de quatre le 27 (trois mâles chanteurs, une femelle). Mars : 15 observations, chants, parade le 21, trois mâles observés régulièrement, maximum de dix le 22. Avril : 8 observations dont quatre mâles le 5, trois mâles et trois femelles le 23 et un maximum de dix le 25. Mai : 8 observations dont huit individus le 3, six dont un juv. le 8, huit dont un juv. le 30. Juin : 5 observations dont neuf avec deux juv. le 6, neuf dont deux juv. le 12, sept dont quatre mâles le 26. Juillet : plusieurs le 4, dix le 9 (dix). Août les 2, 27 (un), 30 (cinq). Septembre : 12 observations, maximum de treize le 19. Octobre : 7 observations, maximum de sept le 9, dernier le 16.

Traquet motteux Oenanthe oenanthe

- Passage et haltes migratoires. 5 données (six individus) au printemps ; 11 données (quinze individus) à l’automne dont une tardive.
- Mars, les 23 & 24 (un). Mai les 7 (un), 8 (deux dont une femelle), 21 (une femelle).// Août le 23 (deux). Septembre les 9 & 12 (deux), 13 (un), 19, 20 & 24 (deux), 25, 26 & 27 (un). Novembre les 1 (un tardif, au moins pour le site) (PR). (GJ, FM, SM, NM, PR).

Merle à plastron Turdus torquatus

- Une seule donnée (deux individus) pour la migration de printemps, mais la prospection a été très faible durant les semaines favorables. En revanche, un nombre important de données (huit données pour douze individus) lors de la migration d’automne 1998, dont un tardif, un jour de fort passage de grives.
- Avril le 5 (deux) (PR). // Septembre le 27 (un). Octobre les 3 & 9 (un) (PR), 10 (un) (PD, PR, Monique Delay), 15 (deux) (PR), 18 (deux) (PD, PR, Monique Delay, Claire Aghion), 23 (trois). Novembre, le 5 (un) (FC, PR), 10 (deux) (FC).

Merle noir Turdus merula

- Résident, migrants, possibles hivernants.

Grive litorne Turdus pilaris

- Passage et haltes migratoires. Faible présence hivernale, ou fin de migration ? (début décembre).
- Février le 27 (un), 29 (trois). Avril les 2 (un).// Septembre le 18 (un). Octobre les 10 (trois vol S), 18 (neuf, JouMig). Novembre le 5 (quatre-vingt-neuf : soixante-dix-sept au vol, douze sur place). Décembre le 5 (deux). (PD, SM, PR).

Grive musicienne Turdus philomelos

- Résident, passage et haltes migratoires, possibles hivernants
- Quelques données chiffrées, surtout en période de migrations : Mars le 27 (treize). Avril le 2 (huit). // Septembre le 24 (dix-neuf). Octobre les 2 (vingt), 9 (vingt), 11 (vingt-sept), 15 (vingt-huit), 16 (soixante-sept en survol et posés), 18 (quarante-six, JouMig. Novembre les 1 (douze), 5 (quatre-vingt-deux : quarante-deux au vol, quarante sur place), 6 (cinquante : vingt-deux au vol, vingt-huit sur place), 7 (sept).

Grive mauvis Turdus iliacus

- Faible présence hivernale. Passage et haltes migratoires.
- Janvier les 1 (deux), 10 (un). Février les 15 (un), 22 (un) (SM), 29 (trois). // Septembre le 20 & 26 (un). Octobre les 3, 10 & 15 (un), 16 (quatre), 18 (dix-neuf, JouMig). Novembre les 5 (cinquante-six : quatre au vol, cinquante-deux sur place), 6 (deux), 7 et 21 (un). Décembre les 5 (un), 15 (deux).

Grive draine Turdus viscivorus

- Résident. Passage et haltes migratoires, probables hivernants.
- Quelques données chiffrées : Janvier les 1 (douze), 25 (quatorze, chant). Février le 15 (quatre dont trois chanteurs), 27 (cinq). Mars les 3 (huit), 29 (>huit et quatre chanteurs au moins). Avril le 24 (sept). Septembre le 25 (huit). Octobre le 2 (treize), 9 (cinq), 10 (sept), 11 (quatre), 16 (huit), 18 (quinze, JouMig), 23 (six), 25. Novembre les 1 (trois), 5 (deux), 6 (cinq), 7 (trois), 21 (cinq). Décembre les 5 (quatre), 6 (six), 15 (chant), 17 (huit).

Rousserolle effarvatte Acrocephalus scirpaceus

- Halte migratoire. Première identification pour le site.
- Mai les 3 (GJ, SM), 7 (PR), 9 (SM) (un chanteur à chaque fois).

Hypolaïs polyglotte Hippolais polyglotta

- Estivant nicheur, migrants. Au moins quatre couples nicheurs ?
- Avril, premiers les 23 & 24 (deux), 25 (trois), 30 (deux). Mai les 1 (trois), 2, 3 (quatre chanteurs), 7 (deux), 8 (trois), 9 (cinq chanteurs), 17 (quatre), 21, 30 (cinq). Juin les 6 (trois), 8 (quatre chanteurs), 12 (quatre), 19 & 26 (cinq). Juillet les 7 (cinq), 9 (quatre). Août le 22. Septembre le 8 (un).

Fauvette grisette Sylvia communis

- Estivant nicheur, migrants. Au moins trois couples nicheurs ? Une donnée en octobre.
- Avril, premières le 12 (trois chanteurs) (SM), 13 (un) (GJ), 18, 23 & 24 (deux), 25 (deux mâles et deux femelles), 28 (trois chanteurs), 30 (quatre). Mai les 1 (quatre), 2 (deux), 3 (nx), 7 & 8 (quatre), 9 (nx), 17 (cinq), 17 (deux), 21. Juin les 6 (cinq dont deux imm.), 8 (deux nicheurs), 12 (un), 19 (deux), 26 (un). Juillet les 7 (deux), 9. Août le 27. Septembre les 5, 8 (deux), 10 (un). Octobre le 18 (GJ).

Fauvette des jardins Sylvia borin

- Estivant nicheur, migrants. Au moins cinq couples nicheurs ? Une donnée en octobre.
- Avril, premières le 25 (deux) (PD), 30 (quatre). Mai les 1 (deux), 3 (six chanteurs), 7 (cinq), 8 (x), 9 (cinq chanteurs), 17 (trois), 30 (un). Juin les 6, 8 & 12 (trois chanteurs), 12 (trois), 19 (un), 26 (deux). Juillet le 7 (deux). // Octobre le 10 (un) (PR).

Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla

- Estivant nicheur, migrants. Bien représentée.
- Mars, premières les 6, 8 (un) et 14 (un mâle et une femelle, chant), 26 (un), 27 (quatre), 29 (?dix). Avril : maximum > vingt mâles le 5. Présente en mai, juin, juillet, août. Septembre les 8, 10 (un), 12 (un mâle, une femelle), 18 (un), 20 (un mâle et une femelle), 24 (trois), 25 (quatre), 26 (deux). Octobre les 2 (quatre), 3 & 4 (un), 9 & 10 (deux).

Pouillot de Bonelli Phylloscopus bonelli

- Rare haltes migratoires sur les Beaumonts, estivant en Ile-de-France.
- Septembre le 25. Un individu probable. Ce serait une date record à l’époque pour l’Ile-de-France (même si des Bonelli passent à Ouessant fin septembre), très tardive, ce dont je n’ai pas eu conscience sur le moment. J’essayais de passer en revue le plus grand nombre possible de pouillots (il y avait quelque cent cinquante véloces !) et je ne me suis pas attardé comme je l’aurais dû car une espèce, même commune, observée à une date exceptionnelle doit être traitée comme une rareté. Les coloris gris-brun assez froid, la face ouverte, le dessous blanc étaient pour moi d’un Bonelli, j’ai cru voir le croupion clair et jaunâtre, mais je n’ai pas pris le temps de vérifier. Je ne suis pas sûr de pouvoir exclure une sous-espèce nordique ou orientale de Véloce.

Pouillot siffleur Phylloscopus sibilatrix

- Deuxième identification pour le site, première au printemps.
- Mai le 15 (un) (PR).

Pouillot véloce Phylloscopus collybita

- Estivant nicheur, migrants parfois très nombreux en automne.
- Février premier les 15 (un chanteur) (SM), 21 & 26 (deux), 27 (un). Mars : maxima notés de quinze le 22, vingt le 29, > vingt le 29. Avril : maximum de vingt-cinq le 5. Septembre : maxima de soixante le 24, cent cinquante le 25, soixante le 26. Octobre : maximum de vingt le 9, présent jusqu’à la fin du mois (un le 25). Novembre les 1 (quatre), 5 (trois), 6 (un), 7 (trois).

Pouillot fitis Phylloscopus trochilus

- Estivant nicheur, migrants. Probablement au moins trois couples nicheurs.
- Mars, premier le 29 (un) (GJ). Avril les 2 (un), 5 (deux), 7 (un), 11,12 (trois chanteurs), 23 (quatre), 24 (un), 25 (deux), 25 & 29 (quatre). Mai les 1, 3 & 7 (trois), 9 (quatre), 17 (trois), 30 (un). Juin les 6 & 8 (deux), 12 (un). Août les 15 (un), 22 (deux), 27 (un), 30 (cinq). Septembre les 13 (deux), 18 (deux), 20 (trois), 24 (un), 25 (deux). Octobre le 2 (deux) (PR).

Roitelet huppé Regulus regulus

- Seule la migration d’automne a été faiblement notée.
- Octobre les 2 & 4 (deux). Novembre les 5 (un), 21 (quatre) (PR), 23 (trois) (GJ).

Roitelet triple-bandeau Regulus ignicapillus

- Passage faiblement noté aux deux migrations.
- Mars les 19 (un), 29 (cinq dont trois mâles) (GJ, PD, PR). // Octobre les 2 (trois). Novembre les 1 (deux) (PR).

Gobemouche gris Muscicapa striata

- Très faiblement noté au printemps-été (3 observations). 6 observations (neufs individus) fin-août-septembre.
- Mai premier le 30 (un). Juillet les 4 (un), 9 (un). Août le 30 (deux). Septembre les 6 (un), 17 (un), 19 (deux), 20 (un), 26 (deux).

Gobemouche noir Ficedula hypoleuca

- Une seule observation printanière. 6 observations (neuf individus) l’automne.
- Mai le 2 (un) (GJ). // Août les 27 (un), 30 (deux). Septembre les 5 & 13 (un), 17 (deux). Octobre le 2 (deux) (PR).

Mésange à longue queue Aegithalos caudatus

- Notée de janvier à mai et de septembre à novembre. Nidification possible. Le statut de cette espèce aux Beaumonts me semblant difficile à définir, je laisse ci-dessous toutes les données en ma possession.
- Janvier les 1 (deux), 4, 10 (douze), 17, 25 (une), 30. Février les 15, 21 (deux). Mars les 1 & 6 (deux), 7 (un), 8 12, 13, 20 (deux) 21 (quatre). Avril les 5, 11 (un), 12 (quatre), 18. Mai les 3, 8 (sept dont cinq imm.), 9. // Septembre le 17 (quatre). Octobre les 4 (six), 14, 15, 23 (quatre). Novembre les 1 (deux), 5 (sept), 21 (deux), 30 (quatre).

Mésange nonnette Parus palustris

- Noté à quatre reprises pour le seul mois de janvier, et à cinq reprises en octobre-décembre
- Janvier le 10 (un, avec des MLQ), 22, 30 & 31 (un) (GJ, PR). // Octobre les 4 (deux) (PR), 18 (un) (FM). Novembre le 23 & 29 (un) (GJ). Décembre le 9 (un).

Mésange noire Parus ater

- Une seule mention, en mars.
- Mars le 29 (un).

Mésange bleue Parus caeruleus

- Résidente.

Mésange charbonnière Parus major

- Résidente.

Sittelle torchepot Sitta europaea

- Résidente.
- Evanescente de janvier à mi-mars : en vagabondage ou simplement comportement très discret ? Janvier, très difficilement noté (entendu une les 1 et 25).

Grimpereau des jardins (brachydactyle) Certhia brachydactyla

- Résident.

Loriot d’Europe Oriolus oriolus

- Deuxième et troisième données (premières et deuxième depuis 1993).
- Mai le 30 (un mâle). Juin le 6 (un plumage femelle ou premier hiver).

Geai des chênes Garrulus glandarius

- Résident, passages migratoires faiblement marqués.

Pie bavarde Pica pica

- Résidente. Maximum : > trente le 20 décembre.

Choucas des tours Corvus monedula

- Survols irréguliers notés au fil de l’année, sans périodicité saisonnière évidente. 7 données (seize individus).
- Janvier le 1 (deux vol local). Février le 27 (un). Avril le 4 (un). Juin le 8 (un). Octobre les 10 (deux vol S), 18 (sept, JouMig). Novembre le 21 (deux vol N). (PD, SM, PR).

Corbeau freux Corvus frugilegus

- Observé en survol (isolés ou en groupes) à l’occasion des déplacements hivernaux et lors des deux migrations. 17 données (cent sept individus) en janvier-mars (+ une observation fin avril) et en septembre-novembre.
- Janvier les 24 (un vol S), 30 (deux vol S). Février les 8 (deux vol E), 26 (un vol W). Mars, les 1 (un, vol S), 12 (deux survol local). Avril le 23 (un vol W). // Septembre le 25 (un vol S). Octobre les 15 (six), 17 (sept vol S), 18 (trente-trois, JouMig), 23 (cinq vol S). Novembre les 1 (dix-neuf, 2X1 vol S, dix-sept vol SSW), 5 (vingt vol S), 6 (un vol S), 19 (trois vol W), 21 (deux vol E).

Corneille noire Corvus corone corone

- Résidente.

Etourneau sansonnet Sturnus vulgaris

- Résident, passage et haltes migratoires, hivernants probables.

Moineau domestique Passer domesticus

- Résident, des bandes en été, automne ou hiver.

Moineau friquet Passer montanus

- Résident (quelques couples nicheurs), regroupements en automne-hiver.
- Les deux hivers 97-98 et 98-99 ne se ressemblent pas. Les regroupements sont importants en début d’année 98 (jusqu’à cinquante en janvier), par-delà de fortes variations du nombre d’individus notés suivant les jours. Mais, contrairement à l’habitude, l’espèce est faiblement représentée en octobre-mi novembre 98, puis n’est quasiment plus observée. Il faudra attendre l’automne 1999 pour qu’elle soit à nouveau observée en nombre. Il est possible que les travaux d’aménagement réalisés à l’automne 1998 aient incité les friquets à se déplacer temporairement ailleurs, hors des zones d’observation habituelles.
- Janvier : maximum de cinquante le 22. Février : maximum de quarante le 27. Mars maximum de quarante le 15 ; plus de cinq le 29, dont une construction de nid (PD). Avril : maximum de 10 le 29. Mai et juin : un ou deux notés relativement régulièrement. Juillet : maximum de quinze le 9. Août : présent les 2 et 30. Septembre : maximum de vingt le 10. Octobre : maximum de six le 11. Novembre : un les 5 et 10.

Pinson des arbres Fringilla coelebs

- Résident, passage et haltes migratoires, hivernants.

Pinson du nord Fringilla montifringilla

- Passage et haltes migratoires, présence hivernale d’au moins un individu avec des pinsons des arbres (janvier, février).
- Janvier les 4, 30 & 31 (un, avec des PdA). Février les 5 & 22 (un). Mars les 1 & 8 (un), 12 (un vol N), 15 (vingt-cinq = treize posés, douze en vol N). Avril le 13 (une femelle).// Octobre les 15 (huit dont un posé), 16 (sept vol S), 18 (deux vol S, JouMig). Novembre les 6 (un) (PR), 23 (un). (GJ, PR).

Serin cini Serinus serinus

- Migrateur (partiel). Estivant nicheur, passage et haltes migratoires (jusqu’à cent cinquante), présence hivernale avec d’importants regroupements en hiver (jusqu’à cent) et de fortes variations du nombre d’individus noté selon les jours.
- Janvier : maximum de soixante le 29. Février : maximum de soixante le 21. Mars : maximum du trente le 1er, puis baisse du nombre des individus notés. Avril : maximum de quinze le 29. Mai : maximum de vingt le 9. Juin : peu de chiffres indiqués. Juillet : quarante le 9. Août, présent le 30. Septembre : maxima de cent le 18 et cent cinquante le 26. Octobre : maximum de cent le 9 et 15. Novembre : maximum de cinquante le 7. Décembre : maxima de 100 le 5 et de quatre-vingt le 15 ; cinquante le 20.

Serin du Mozambique Serinus mozambicus

- Issu de captivité.
- Octobre le 10 (un mâle) (PR).

Verdier d’Europe Carduelis chloris

- Résident, passage et haltes migratoires, regroupements hivernaux occasionnels.

Chardonneret élégant Carduelis carduelis

- Résident, passage et haltes migratoires, présence hivernale parfois en nombre.
- Janvier : 6 données, maximum de huit le 10. Février : 5 données, maximum de quinze le 15. Mars : 10 données, maximum de six le 22. Avril : 10 données, maximum de vingt-deux le 23. Mai : 9 données, maximum de vingt le 7. Juin : 5 données, maximum de treize le 19. Juillet sept le 4. Août les 15, 30 (quinze). Septembre : 12 données, maxima de soixante le 18, cinquante le 24, soixante-dix le 25. Octobre : 13 données, maxima de soixante-dix le 2, cent le 9, cinquante le 18. Novembre : 7 données, faibles nombres. Décembre les 6 (quatre), 19 (un), 27 (troupe).

Tarin des aulnes Carduelis spinus

- Présence en janvier-mars et novembre : passage et haltes migratoires, présence hivernale irrégulière.
- Janvier les 1 (dix), 4 (trois), 10 (quinze), 17 (six), 18, 31 (un). Février les 5 (huit), 12 & 13 (trois), 15 & 21 (deux), 26 (vingt-deux vol N). Mars les 1 & 6 (trois), 15 (six), 19 (cinq), 20 (un), 22 (trois), 29 (un). Novembre les 1 (deux vol S), 5 (six, vol S), 21 (deux).

Linotte mélodieuse Carduelis cannabina

- Notée tous les mois de l’année, sauf février, août, septembre et décembre : nidification probable d’un ou quelques couples, passage et haltes migratoires, présence hivernale irrégulière.
- Janvier : 3 données (quatre individus). Mars : 4 données (quarante-trois individus dont trente le 20 —quatre posés et vingt et un en vol N). Avril : 10 données (cinquante-trois individus dont quinze le 29). Mai : 7 données (seize individus). Juin : une donnée (deux individus). Juillet : une donnée. Septembre : 6 données (vingt et un individus). Octobre : 9 données (deux cent trente-trois individus dont cent vingt le 10 —soixante-dix sur place et cinquante en vol S). Novembre : 3 données (six individus).

Bouvreuil pivoine Pyrrhula pyrrhula

- Passage et haltes migratoires, présence hivernale. Pas noté d’avril à juillet.
- Janvier : 9 données (dix-huit individus), maximum de six le 1er (trois mâles, trois femelles). Février 2 données (trois individus). Mars : 6 données (huit individus). // Août : 2 données. Septembre : 2 données (trois individus). Octobre : 3 données (quinze individus dont treize le 18, JouMig). Novembre : 4 données (six individus). Décembre : 6 données (huit individus).

Grosbec cassenoyaux Coccothraustes coccothraustes

- Faiblement noté lors des deux passages migratoires.
- Mars les 15 & 27 (deux). // Octobre les 9 (un). (PR).

Bruant jaune Emberiza citrinella

- Faiblement noté lors des deux passages migratoires. Pas de présence hivernale observée cette année.
- Mars les 13 (un mâle, une femelle), 14 (un). // Novembre les 6 & 7 (un) (PR).

Bruant zizi Emberiza cirlus
- Résident, probablement plusieurs couples nicheurs (au moins trois ?), regroupement hivernal.
- Janvier : maximum huit le 18 (dont 5 mâles et deux femelles). Février : maximum sept le 1er. Mars : maximum d’au moins dix le 29 (dont 6 mâles chanteurs et un couple nicheur) (PD). Avril, usuellement au moins deux mâles observés, un couple nicheur le 12 (SM). Mai : maximum de cinq le 8 (trois mâles, deux femelles). Juin : maximum de cinq le 12 (trois mâles, deux femelles). Observé en juillet, août, septembre. Octobre : maximum de quatre le 26 (dont un mâle adulte). Novembre : maximum de neuf le 19 (FC). Décembre : une “troupe” le 13, sept individus le 25 (cinq mâles, deux femelles).

Bruant des roseaux Emberiza schoeniclus

- Passage et haltes migratoires, présence hivernale en janvier-février.
- Janvier les 1 & 4 (un), 10 (deux), 22, 24 & 25 (un mâle, une femelle), 30 (deux). Février les 1 (deux), 8 & 13 (deux), 15, 20 & 26 (un), 27 (dix). Mars les 1 (cinq), 6 (six), 7 (trois), 8 (cinq), 12 (quatre), 13 (six), 14 (trois), 15 (trois), 19 (cinq), 20 (un), 22, 26 & 27 (un). // Octobre les 15 (un), 16 (cinq), 18 (deux, JouMig). Novembre les 1 (un), 5 (onze), 6 (trois), 8 & 23 (une femelle).