Solidarité nécessaire ! Un socialiste russe arrêté à Saratov

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Nous preséntons ci-dessous la traduction française de l’appel à la
solidarité contre la répréssion publié — en russe, anglais et allemand —
par le mouvement socialiste Vpered (En avant) sur son site web
http://www.vpered.org.ru/

Jeudi 5 juillet Serguei VILKOV, membre de la direction nationale du groupe
politique de gauche radicale russe, Vpered (En avant) — www.vpered.ru — et
un des militants le plus connu de la gauche radicale russe à Saratov a été
arrêté par la police près de son logement dans la soirée. Cette action de la
police locale constitue une nouvelle manifestation de la campagne de
pression sans précédent contre les militants de ce mouvement à Saratov. Les militants sont soumis à une surveillance constante, à des arrestations
répétées et se voient promettre « la liquidation » de leur organisation.
L’arrestation de Serguei relève d’un provocation consciente, dont les
bureaucrates locaux ont besoin pour faire valoir leur "lutte contre
l’extrémisme".

Serguiey VILKOV est un militant très connu à Saratov, pour son rôle dans
l’organisation des mouvements sociaux et des activités anti-fascistes. Il y
a quelques semaines, un officier de police lui avait déjà promis : "nous
allons veiller à vous emprisonner !"
Il est clair qu’il figurait sur la
liste noire de la police locale en tant que « extrémiste numéro un »

Voici un bref rapport de nos camarades consernant l’arrestation de Serguei :

« Le 5 juillet à Saratov une provocation a conduit à l’arrestation d’un
militant du mouvement socialiste Vpered, Serguei Vilkov. Il a été saisi par
un policier lorsqu’il revenait à la maison et après la fouille, ce dernier à
« découvert » un pistolet avec 8 balles. Lorsque je suis arrivée dans le local
de la police après un appel d’un fonctionnaire, voulant fournir des
vétements de rechange à Serguei, je fus très rudement questionnée et on m’a dit « d’aller à la maison car ils vont venir perquisitionner ». »

Pour le moment, Serguei a été relaché, mais il n’a pas le droit de quitter
Saratov. Apparemment la police locale hésite encore sur le choix de l’accusation. C’est pourquoi il faut mener sans attendre une campagne de solidarité, car ce qui a été fait contre Serguei peut demain être utilisé
contre tout militant politique. Nous devons dénoncer dès maintenant cette
falsification avant que le cas ne soit examiné par un tribunal.

Il faut que les actions de la police de Saratov soient connus le plus
largement possible. Nous appelons es journalistes et tous ceux qui ont accès
aux mass-médias de répandre l’information le plus largement possible. Nous
appelons tous les militants de la gauche, du mouvement ouvrier et tous les
démocrates à téléphoner et à faxer des protestations à :

Département des affaires intérieures de Saratov :

- officier de garde : +7(8452) 51-1222 ; +7(8452) 26-1578

- chef du département : +7(8452) 26-2824 ; +7(8452) 26-4719 ; +7(8452) 26-4927

Départment du procureur public de Saratov :

+7(8452) 78-3418 ; +7(8452) 78-3417

Procureur adjoint : +7(8452) 78-3421

Administration de la ville de Saratov :

Bureau : +7(8452) 26-1877 (Tel./Fax)

Nous demandons à toutes les forces progressistes hors de Russie d’organiser
des actions de protestation devant les ambassades russes de leurs pays.
Nous demandons aussi à tout le monde un soutien financier (pour financer un avocat) à transférer en contact avec les éditeurs du site :
kashamanka yahoo.com

Non à la répression, oui à la solidarité !

Pas de licence spécifique (droits par défaut)