« Quelle ville voulons-nous ? » : la journée du 5 décembre 2005 à Montreuil (93)

, par ROUSSET Pierre

L’association “Beaumonts-Nature en ville” (BNeV) a participé, le dimanche 5 décembre 2004, à la journée organisée par le Forum social montreuillois sur le thème « La ville que nous voulons ». Un « plan local d’urbanisme » (PLU) est en préparation à Montreuil et il s’agissait de laisser s’exprimer l’expertise propre aux habitants d’un quartier et aux associations. L’un des principaux thèmes abordés durant cette journée étant celui de la nature en ville, il était bien… naturel que nous nous y impliquions.

La matinée a été consacrée à des cheminements de terrains, pour appréhender les questions au ras du macadam ou de la pelouse. Notre cheminement à nous, nous a conduit aux Murs à Pêches, puis au parc des Beaumonts et enfin au quartier du Bel Air (pendant que d’autres se rendaient au quartier Théophile Sueur pour y établir leur « diagnostic en marchant »). Les associations des Amis naturalistes des coteaux d’Avron (ANCA), Murs à Pêches (MAP), « Racines en ville » et la nôtre ont contribué à la « lecture » des sites visités et à l’appréhension des enjeux sous-jacents.

Après un repas préparé par l’association des femmes de Jean Moulin, plusieurs ateliers ont permis d’échanger, dans les locaux de l’Institut universitaire de technologie (IUT) de la rue Nouvelle France, les points de vue sur les « diagnostics » matinaux et d’y associer de nouveaux participants (et d’aborder d’autres thèmes aussi).

Trois idées-forces se sont dégagées de l’atelier « La nature en ville » qui concernent directement le plan local d’urbanisme : préserver les pôles de biodiversité existants ; en constituer d’autres dans les quartiers où il n’y en a pas ; et intégrer cette dimension à la démarche même du PLU tant en ce qui concerne sa vision d’ensemble (création de « corridors de biodiversités » par exemple) que l’incorporation du naturel, du vivant, dans le détail des travaux (conception des parkings, des façades, etc.). Ces idées-forces seront précisées dans les semaines qui viennent.

La journée organisée par le Forum social montreuillois a été une belle occasion pour Beaumonts-Nature en ville de nouer des relations avec d’autres associations, prêtes à travailler ensemble.

Une « loterie à la palabre », animée par Nawal, a permis de collectiviser en plénière le travail des ateliers. La compagnie théâtrale Gellis, la chorale « Les Oies sauvages », et les œuvres d’artistes montreuillois réalisés pour Amnesty International dans le cadre de la campagne « Halte aux violences faites aux femmes » étaient aussi au programme de ce premier dimanche de décembre.