Assassinat d’un camarade à Bamako

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Ce dimanche 15 novembre 2009, un habitant de Kognoumani du nom de Issa Diarra, membre de l’Union des associations et des coordinations d’associations pour la défense et le droit des démunis (UACADDDD), vient d’être assassiné par un groupe d’individus au service de la mairie de la commune I du District de Bamako.

En effet, depuis un certain moment, la mairie de la commune I est opposée aux habitants de Kognoumani à propos des 84 HA. En dépit du fait que l’affaire soit pendante devant les tribunaux, la mairie refuse de se soumettre à une décision de justice et envoie régulièrement la police sur le terrain. Lassée de ce non respect de la justice par l’autorité communale, celle-ci refusa à son tour d’exécuter les mauvais ordres.

C’est ainsi qu’une milice fut constituée et armée par la mairie prête à tirer sur la population. Ce dimanche matin, lors d’une réunion sur les 84 ha un groupe de badauds parmi lesquels Ousmane Coulibaly et Modibo Diarra, militaire et sergent de grade attaquent les habitants à coup de fusil, l’arme de Ousmane Coulibaly, un pistolet atteint mortellement Issa Diarra au coud qui mourra par la suite. L’arme de l’assassin est entre les mains de la population de même que la carte professionnelle militaire du sergent Modibo Diarra.

Face à cet assassinat, la population s’est saisit de l’assassin Ousmane Coulibaly transporté à l’hôpital Gabriel Touré ou il fut admis aux urgence, il a été emporté à une destination inconnue par les sieurs Mpé Diarra, 1er Adjoint au maire et Mamadou Coulibaly, conseiller communal tous deux à la mairie de la commune I du District de Bamako.

Rappelons que cet assassinat survient au même moment ou les travailleurs licenciés de HUICOMA (Koulikoro, Kita et Koutiala) sont en sit – in dans la cour de la Bourse du Travail à Bamako.

Le Mouvement des Sans Voix (M.S.V) pour sa part, condamne fermement cet assassinat crapuleux et exige immédiatement que des mesures administratives soient prises à l’encontre de la mairie de la commune I fortement impliquée dans cette affaire ;
- Exige que les assassins de Issa Diarra, auteurs et commanditaires soient immédiatement arrêtés et traduits devant les tribunaux ;
- Invite une fois de plus l’Etat à prendre toutes ses responsabilités pour arrêter cette dérive de spéculation foncière sauvage en République du Mali.

Le Mouvement des Sans Voix (M.S.V)

Le Bureau National

Bamako, le 15 novembre 2009

(Le Mouvement des Sans Voix (M.S.V), membre du réseau No Vox)


ASSASSINAT AU MALI

Hier au soir à Bamako, un militant est décédé, membre de « L’Union »,
regroupant plus de 50 associations d’habitant-e-s de quartiers menacé-e-s
d’expulsion au profit de promoteur immobiliers et des amis de la
gouvernance.

Tous les dimanches, les habitant-e-s de la commune 1 de Bamako, se
réunissent. Ce dimanche, lors de leur rassemblement, des représentants du
promoteur sont arrivés avec du matériel de construction, protégés par
quatre agents municipaux.Une véritable provocation.

Les représentant-e-s de l’Union ont alors informé les « intrus » qu’une
procédure était en cours et que rien ne pouvait être engagé avant que la
décision de justice soit rendue.

Les quatre agents municipaux armés se sont alors levés et ont menacés la
population « Si vous ne reculez pas, nous tirons ».La population, très
pacifique n’a pas bougé. Un agent municipal a tiré. Monsieur Coulibaly,
membre du bureau de l’Union est décédé hier au soir à L’hopital de Bamako.
Un assassinat, le silence n’est pas permis, dans la journée nous allons
vous communiquer les mails et numéros de téléphone pour envoyer vos
protestations et soutenir les revendications de l’Union.

L’Union est membre du réseau No Vox.

Pour le réseau
Annie Pourre


URGENT URGENT PRENEZ CINQ MINUTES
ILS ONT BESOIN DE NOUS.

Hier au soir, trois militants de l’Union étaient toujours en garde à vue
pour interrogatoire alors que l’assassin et ses complices courent
toujours, cachés et protégés par les élus corrompus de la commune 1 de
Bamako.

La population continue de manifester devant la gendarmerie pour exiger
leur libération et l’arrestation du tueur pour qu’il soit déféré devant la
justice.

NOUS DEVONS AUJOURD’HUI EXPRIMER NOTRE SOLIDARITE :

En envoyant des mails et des faxs, les adresser :

Au Ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales
matc107 yahoo.fr - Fax 00223 20230247

A la Mairie Centrale de Bamako
Fax : 00223 2225540

Pour exiger :
- La libération immédiate des militants de l’Union arrêtés.
- l’arrestation de l’assassin et qu’il soit traduit devant la justice. .
l’arrêt des destructions, des expulsions au profit de spéculateurs
fonciers et immobiliers, des amis de la gouvernance et du Maire.


Chère Annie et chers amis tous,

La terrible nouvelle que vous venez de diffuser confirme la violence grandissante qui accompagne de plus en plus les violations du droit au logement, notamment en Afrique. Il y a quelques semaines c’était le cas des attaques meurtrieurs contre l’Abalhali movement en Afrique du Sud, alors que le 12 octobre passé il s’agissait des 9 morts, en plus des dizaines de blessés et d’arrestés au cours de la repression des protestations contre les expulsions à Port Harcourt (Nigéria) Report Bundu Waterfront Genocide [1].

Et tout ca dans le silence des média et un encore trop faible réaction de la solidarité internationale.

Pour ces raisons l’Alliance Internationale des Habitants exprime totale solidarité à une famille si durement frappée, ainsi qu’à l’Union et à No-Vox pour la perte de leur militant. Restons donc dans l’attente de plus de précisions (message et email des contreparties) pour envoyer et diffuser les protestations.

En meme temps, relancons la proposition de renforcer d’une façon unitaire une bataille commune et solidaire pour que ces actes barbares contre les militants du droit au logement ne se repetent jamais plus.

Le processus de construction de l’Assemblée Mondiale des Habitants [2] (Dakar, FSM 2011) est l’espace mis à la disposition de ces échanges et partage de stratégies et d’initiatives pour le droit a logement sans frontières.

Ciao en solidarité
coordonnateur AIH
Assemblée mondiale des Habitants


Pour plus d’infos :

http://www.no-vox.org/