Les affrontements en Nouvelle Calédonie : c’est le colonialisme qui est responsable

Selon les agences de presse, quatre hommes ont été tués par balles et 23 autres personnes ont été blessées lors d’affrontements survenus samedi en marge d’un conflit portant sur la hausse de billets d’avion à l’aéroport de l’île de Maré (archipel des Iles Loyauté, Nouvelle-Calédonie). Un bilan qui pourrait s’alourdir, certains blessés hospitalisés étant dans un état grave.

Ces violences ont eu lieu dans le cadre d’un mouvement de protestation d’usagers de la compagnie Air Calédonie qui bloquent certains aéroports pour protester contre la hausse récente du prix des billets d’avion.

Nous n’avons pour le moment aucun détail provenant des organisations antocolonialistes Kanacks. Nous publions cependant ci-dessous deux communiqués sur ce conflit rédifés avant les affrontements par l’USTKE et par le Parti travailiste.

Le pouvoir colonial français, responsable des terribles inégalités qui existent dans ce territoire et qui entretiend la division est bien entendu le premier responsable de ces affrontements.

Sarkosy qui débarque à la fin du mois pour l’ouverture des Jeux du Pacifique risque de s’en apercevoir.

Alain Castan


Communiqué de l’USTKE sur le conflit d’Air-Calédonie

Le 5 Aout 2011

Le conflit actuel qui oppose la direction de la compagnie Air Calédonie au
Collectif des usagers des Iles appelle de la part de l’USTKE les remarques
suivantes :


1/ la revendication du Collectif des usagers des Iles contre la nouvelle politique
tarifaire d’Air Calédonie est la résultante d’une gestion hasardeuse et
irresponsable de la part de ceux qui ont exercé hier et aujourd’hui encore les
responsabilités dans la conduite des affaires de la compagnie.

2/ Il appartient aujourd’hui au Gouvernement de restaurer une relation de
confiance avec le Collectif des usagers. Cette relation de confiance passe
nécessairement par des actes forts à l’adresse du Collectif sur les mesures
pouvant être prises à court, moyen et long terme.

3/ L’USTKE appelle l’ensemble des acteurs institutionnels, Gouvernement et
Congrès, à engager rapidement les discussions et négociations avec le Collectif
des usagers pour créer les conditions permettant un règlement du conflit et une
reprise de l’activité de la compagnie.

4/ L’USTKE appelle enfin l’ensemble des acteurs concernés à une réflexion
globale sur le schéma concernant la desserte aérienne du Pays. Les différents
audits réalisés depuis convergent sur l’aspect structurel du déficit d’exploitation
de la compagnie. Il convient dès lors de réfléchir et de proposer des réponses en
adéquation avec les problématiques mises en évidence.

L’USTKE reste attachée à la recherche d’une solution qui prenne en compte la
préservation de l’outil de travail, les intérêts des salariés et des usagers de la
compagnie.


Communiqué de presse

Le 4 Aout 2011 -
Kanaky, le 1er Août 2011

Le comité communal du Parti Travailliste Dréhu /Toka apporte son soutien aux collectifs des usagers et consommateurs des Iles dans le combat qu’ils ont engagé face à la nouvelle politique tarifaire imposée par Air Calédonie.

Il demande à la direction de cette compagnie ainsi qu’aux institutions impliquées dans ce dossier, de tout mettre en œuvre pour que les revendications légitimes des collectifs des usagers soient considérées.

La politique tarifaire d’Air Caledonie doit réellement prendre en compte le développement économique et le pouvoir d’achat de l’ensemble des usagers.

Pour la Comité Commumnal Dréhu /Toka
Le Secrétaire Général
Mr Obao GEIHAZE

A Nouméa, le 5 Août 2011.
Le Bureau Confédéral de l’USTKE