COMMUNIQUÉ

Grèce – Ce n’était qu’une question de temps : la bande de tueurs nazis a assassiné un militant, Pavlos Fyssas

Rassemblement à Keratisini à 18h

Pour toutes celles et tous ceux qui se battent quotidiennement, c’est un jour très sombre qui s’est levé ce matin. Pavlos Fyssas, 34 ans, militant du mouvement antifasciste, qui avait mis sa vie et son art au service de la lutte contre le fascisme, a été assassiné dans la nuit de la main d’un fasciste, dans la banlieue ouvrière de Keratsini. Un crime odieux des assassins de Chryssi Avgi ! Le choeur des propagandistes dans les médias a eu beau annoncer que Fyssas avait été tué pour des discussions sur le foot, qu’il s’agit de violence entre supporters, la vérité n’a pu être dissimulée : les nazis de Chryssi Avgi ont bel et bien comme objectif de tuer !

Ce n’était seulement qu’une question de temps : l’attaque de ces mafieux contre un groupe de militant-e-s du KKE dans la banlieue de Perama ne s’est certes pas conclue par une mort, mais c’est juste deux jours plus tard qu’elle vient donc frapper, avec le même scénario qu’à Perama : des bandes sont prévenues, elles arrivent, accompagnées sur le lieu du crime de policiers du groupe DIAS, qui de toute façon sont tout le temps présents dans cette région. Et là, les nazis se mettent à frapper, en menaçant de frapper à mort. Sauf que cette fois, ils sont allés jusqu’au bout : deux coups de couteau, dont un droit au cœur.

18 septembre 2013 : en ce jour, notre haine et notre résolution enflent à un point que vous, les nazis, ne pouvez pas imaginer ! Même si les robocops des MAT (CRS) et des DIAS (voltigeurs) vous protègent, même si des journalistes aux ordres vous font de la publicité, même si des armateurs et leurs larbins agissent comme à Perama, même si des cadres de la droite comme l’ex ministre Polydoras vous ouvrent des portes, le peuple va vous écraser, vous et vos patrons !

Le peuple sait comment on combat les fascistes : il l’a prouvé sous l’occupation, avec la Résistance, il l’a prouvé sous la junte des colonels, avec Polytechnique !

Ne laissons pas les fascistes un seul instant agir impunément. Chassons-les de nos syndicats, de nos écoles, de nos quartiers ! Qu’ils n’osent plus mettre le pied nulle part ! Partout écrasons la bande de tueurs de Chryssi Avgi !
Nous le devons à la mémoire de Pavlos. Nous le devons à tous les jeunes, à tous les enfants, à tou- te-s les militant-e-s.

Toutes et tous en grève* ! Toutes et tous, participons aux rassemblements de grève partout en Grèce !

Toutes et tous aux rassemblements qui se tiennent aujourd’hui dans tout le pays et sur le lieu du crime à Keratsini !

Antarsya, 18 septembre 2013

* Grève nationale des 18 et 19 contre la casse du service public, grève nationale reconductible des enseignant-e-s du second degré (NDT)


Pas de licence spécifique (droits par défaut)