Philippines : une nouvelle étape de la solidarité envers les victimes du typhon Haiyan/Yolanda

L’une des grandes difficultés, pour notre association, est de maintenir dans la durée nos campagnes de solidarité envers les victimes de désastres humanitaires. Nous ne recevons aucune subvention publique ou privée, aucun financement régulier. Nos possibilités d’action dépendent entièrement des dons qui nous sont envoyés à la suite de nos appels. Or, il faut souvent des années pour que les effets dévastateurs d’une catastrophe majeure puissent être surmontés – et parfois, il ne le sont jamais : les populations sinistrées plongent dans une nouvelle précarité structurelle.

Nos moyens limités ne nous permettent de mener qu’une ou deux campagnes de solidarité par an. Il ne nous est pas possible de soutenir un programme de réhabilitation sociale des années durant – à moins de le faire en partenariat avec des associations qui bénéficient d’une assise beaucoup plus importante : une possibilité à laquelle nous pensons, mais qui n’est pas (encore ?) à l’ordre du jour.

Il est ceci dit important de relancer la campagne de solidarité envers les victimes du super typhon Haiyan/Yolanda via notre partenaire philippin, la coalition Mi-HANDS. La première étape de cette initiative – celle des secours d’urgence – s’est terminée fin 2013. Nous avons publié à cette occasion un premier rapport d’étape de la campagne initiée ESSF [1].

L’engagement de la seconde étape de la solidarité a été retardé en janvier dernier, de graves inondations ayant frappé des quartiers populaires d’Iligan, à Mindanao, d’où précisément les secours sont organisés par Mi-HANDs – et où le typhon Sedong avait fait des ravages en 2011. Le plus inquiétant peut-être dans cette récente inondation est qu’elle a été provoquée par des pluies dues à une simple dépression, et non pas par un cyclone : les destructions écologiques (forêts abattues, mines…) rendent la région particulièrement vulnérables aux risques climatiques [2].

La seconde étape est maintenant bien engagée. Une « enquête sociale » a été menée par Mi-HANDs pour mieux comprendre les données locales et mieux définir un programme de réhabilitation. Une équipe s’est établie à Ormoc (Leyte) pour assurer un suivi permanent de ce programme. De l’aide institutionnelle, gouvernementale ou privée a fini par arriver dans les communautés où Mi-HANDs avait acheminé de premiers secours. L’important maintenant est d’aider à l’auto-organisation des populations sinistrées, en défense d’un programme de reconstruction qui réponde effectivement à leurs besoins [3].

Comme nous l’avons déjà souligné, la reconstruction peut se faire en faveur des plus démunis ou à leur encontre – et c’est tout l’enjeu de l’étape maintenant ouverte [4].

L’expérience philippine nous permet de mieux comprendre les responsabilités qui sont les nôtres, face à l’aggravation des catastrophes climatiques [5].

Nous avons poursuivi notre soutien durant les mois passés et nous avons envoyé à ce jour 24.000 euros pour les victimes d’Haiyan/Yolanda dans le nord de l’île de Leyte – soit 9.000 euros de plus qu’au moment de notre bilan d’étape de la mi-décembre 2013. [6] Un rapport financier couvrant la période allant de novembre 2013 à mars 2014 a été présenté par Mi-HANDs [7]

Il est très important que notre solidarité financière puisse se prolonger en 2014, le temps notamment pour Mi-HANDs de consolider ses activités d’appui à la reconstruction dans le nord de Leyte.

Pierre Rousset
ESSF


Pour envoyer des dons

Chèques
Les chèques en euros seulement et payables en France à l’ordre d’ESSF doivent être envoyés à :
ESSF
2, rue Richard-Lenoir
93100 Montreuil
France

Banque :
Crédit lyonnais
Agence de la Croix-de-Chavaux (00525)
10 boulevard Chanzy
93100 Montreuil
France
ESSF, compte n° 445757C

Références bancaires nationales (RIB)  :

Banque : 30002
Indicatif : 00525
N° de compte : 0000445757C
Clé : 12
Compte au nom de : ESSF

Coordonnées bancaires internationales :
IBAN : FR85 3000 2005 2500 0044 5757 C12
BIC / SWIFT : CRLYFRPP
Compte au nom de : ESSF

Paypal : vous pouvez aussi transférer vos dons via Paypal (voir la commande placée en haut à gauche de la page d’acceuil).

En France, ces dons donnent droit à des déductions d’impôt. Il nous faut votre adresse pour vous envoyer un reçu fiscal (adresse en général indiquée sur les chèques).

Nous vous tiendrons régulièrement informés via notre site de la situation et de l’utilisation du fonds de solidarité.