Communiqué

Algérie : « Le mouvement populaire entre dans la deuxième phase de sa lutte »

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

, par PST (Algérie)

Le mouvement populaire vient d’enregistrer une première victoire morale en acculant le pouvoir à renoncer au 5° mandat et à annuler les élections du 18 avril tant décriées par le peuple.

En réalité, après avoir essuyé un refus catégorique du peuple à lui accorder un 5° mandat Bouteflika décide de prolonger son règne d’une année pour réorganiser le pouvoir au bénéfice de sa clique. Ainsi, Il cède sur l’accessoire pour maintenir l’essentiel.

Le peuple qui s’est mobilisé massivement pour réclamer la chute du système et un changement radical ne peut pas se satisfaire d’une concession de forme. Il ne peut arrêter son combat à mi chemin.

Le peuple dénie au pouvoir et à ses institutions toute légitimité pour décider de son avenir proche ou lointain et des institutions qu’il veut se donner.

Aujourd’hui, le mouvement populaire entre dans la deuxième phase de sa lutte ; celle de l’auto-organisation et d’élaboration pour définir le nouveau système à mettre en place et préparer l’élection d’une assemblée constituante souveraine représentative des aspirations démocratiques et sociales des masses populaires.

Le PST appelle l’ensemble des catégories sociales à persévérer dans la lutte en faveur du changement radical et à préserver le caractère pacifique du mouvement.

Bejaia, le 11 mars 2019

Le Parti socialiste des Travailleurs (PST), section de Bejaia


Pas de licence spécifique (droits par défaut)