Communiqué de soutien aux faucheurs volontaires – Détruisons les OGM et cultivons la biodiversité !

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

(Matola, 22 octobre 2008 ) Les 600 délégués de Via Campesina réunis à Matola au Mozambique pour la Cinquième Conférence du mouvement paysan apportent leur soutien aux 12 faucheurs volontaires condamnés aujourd’hui par le tribunal de Bordeaux (France) à 3 mois de prison avec sursis. Parmi eux, le leader José Bové a été condamné à 12000 euros d’amende pour avoir mené une action de désobéissance civique de neutralisation de maïs « Round-up ready » de la firme Monsanto. Suite aux nombreuses actions syndicales et citoyennes, ce maïs est aujourd’hui interdit à la culture en France.

Nos camarades seraient-ils coupables d’avoir eu raison deux ans trop tôt ?
Nous appelons à la solidarité et à la résistance par des actes de neutralisation généralisée de plantes génétiquement modifiées.

Résister c’est aussi cultiver et échanger des semences fermières afin que les paysans et les paysannes reconquièrent la biodiversité mise en danger par les sociétés multinationales.

Seules les semences fermières sont garantes du respect de l’environnement, de la santé et du dynamisme des communautés rurales. Elles sont indispensables à la souverainté alimentaire.

Détruisons les OGM, cultivons la biodiversité, cultivons la souveraineté des peuples.

Contacts :

Josie Riffaud : +33 613105291